Connectez-vous avec nous

Actu

Algérie-France : les trois critiques de Tebboune à Macron

Publié

le

Tebboune accuse la France de Macron

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune qui a accordé ce mercredi un entretien exclusif au journal français Le Figaro a vertement critiqué la France d’ingérence dans les affaires internes à l’Algérie et la police française de permissivité, voire de complicité avec les militants du hirak en France.

Le président Tebboune a formulé à la France une première critique concernant ce qui est appelé la coopération économique dont l’usine Renault installé en Algérie était censée être le symbole et le fruit.

« Nous allons par exemple arrêter l’importation de kits automobiles. L’usine Renault qui est ici n’a rien à voir avec celle qui est installée au Maroc. Comment créer des emplois alors qu’il n’y a aucune intégration, aucune sous-traitance ? », a déclaré sèchement Tebboune en reprochant à la France de favoriser le Maroc pour les bonnes affaires.

A lire : Entretien exclusif du président Tebboune au Figaro

Et c’est là la deuxième critique de Teboune envers la France qu’il estime très soumise au lobby marocain. Il ira même jusqu’à accuser le lobby marocain « dont toute la politique repose sur l’endiguement de l’Algérie » et qui, même quand on « intervient pour proposer des règlements pacifiques à des crises », il « tente de s’immiscer sous prétexte qu’il est également concerné ».

En parlant de la politique intérieure, Tebboune rejette toute idée de transition qu’il impute à la France estimant qu’il s’agit d’une question de souveraineté. « Comment peut-on suggérer une période transitoire à l’Algérie ou s’immiscer dans le choix de son peuple ? », s’interrogera faussement le président algérien qui formule là sa troisième critique.

A lire également : Jean-Yves Le Drian : « un travail de mémoire » est souhaitable entre la France et l’Algérie

Tebboune ira plus loin dans ses critiques envers la France pour accuser ouvertement la police française de passivité, voire de complicité avec les militants hirakistes qui manifestaient devant les consulats contre l’élection présidentielle en Algérie le 12 décembre dernier.

« Quand je vois des jeunes, sous l’œil passif, sinon complice, de la police française, malmener des personnes âgées qui viennent dans leur consulat voter à la dernière présidentielle algérienne… Est-ce que l’on est dans un pays réellement démocratique ? Beaucoup d’Algériens en France voulaient aller voter, mais ils ont eu peur. Pour nous, l’affaire n’est pas enterrée. L’enquête continue », a déclaré Tebboune.

Amélia Guatri

6 Commentaires

6
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
4 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
4 Commenter les auteurs
KhireddineMellah hocineUgo GambinoAlilou Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mellah hocine
Invité
Mellah hocine

Non, monsieur Tebboun, le problème est interne à l’Algérie. Ce sont nos Algériens qui avaient choisi un tel projet de RENAULT et personne du côté Français ne l’à imposé. Quant à la passivité de la police française , je dirais que si les policiers avaient intervenu , c’est plutôt une complicité avec le pouvoir Algérien. Vous voulez que la France soit mise à l’écart , alors : – Redéfinissez cette police Algérienne en la soustrayant de cette tenue bleue ainsi que de ses pratiques à la française. Humanisez le rôle de cette police. -Supprimez ce corps de gendarmerie qui n’existe… Lire plus »

Alilou
Invité

IZZANE AKEKKAH ELKHRA YA aghioul de faible d esprit. VIVE L ALGÉRIE ET VIVE L ANP ET LE président de la république TEBBOUNE

Mellah hocine
Invité
Mellah hocine

Le fumier quand il est renversé pue et dégage une odeur nauséabonde. Un peu de respect te fera du bien.

Ugo Gambino
Invité

Le poison du néo hirak el harki prémédité et préparé par les ennemis de l’Algérie, la France l’ennemie héréditaire de l’Algérie.
les traîtres fils de harkis et les homosexuels du MAK, ils ont agresser les citoyens dans les bureaux de vote en France avec la complice de la police française.

Mellah hocine
Invité
Mellah hocine

Qui a tout fait pour maintenir cette France au dessus de la politique Algérienne ? Qui a copié tout le système français pour gérer l’Algérie ? La France continue de décider pour nous et CO tinte de placer ses hommes au sein du système Algérien . Pourquoi vouloir garder le système administratif et judiciaire français en Algérie ? Pourquoi avoir laisser toute la mémoire de la révolution aux français ? Tant et tant de symboles français sont encore présents en Algérie y compris le code civil et le code pénal . Pourquoi autant de consulats Algériens en France, alors que… Lire plus »

Khireddine
Invité
Khireddine

Les engagements algéro-françaises doivent êtres revues et relancer sur la base de gagnant gagnant

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires