Connectez-vous avec nous

Actu

La direction d’Air Algérie suspend 62 grévistes du PNC

Publié

le

PNC d'Air Algérie en grève.

La direction d’Air Algérie a suspendu 62 grévistes parmi le personnel navigant commercial (PNC), affilié au Syndicat national du personnel navigant commercial d’Air Algérie (SNPCA), qui s’est mis en grève hier lundi 17, a affirmé le porte-parole de la compagnie, Amine Andaloussi.

Amine Andaloussi, qui représente la direction d’Air Algérie, a indiqué à l’APS la suspension, lundi 17 février, à titre conservatoire, des 62 grévistes du PNC sur lesquels seront appliquées par « procédures légales »

« Hier (lundi, ndlr), le huissier de justice a confirmé la vacance de 62 postes de travail suite à cette grève », a affirmé le porte-parole de la direction d’Air Algérie, en ajoutant que « les procédures légales prévues en la matière » seront appliquées aux grévistes du PNC d’Air Algérie.

A lire : Une formation de 100 000 euros pour le fils de Bedoui !

Dans un communiqué diffusé hier lundi, la direction de la compagnie nationale Air Algérie avait indiqué que la grève de la corporation du PNC était « illégale » et que « les procédures réglementaires et légales » n’ont pas été respectées.

« Air Algérie tient à informer l’opinion publique qu’elle fait face depuis ce matin (lundi) à une grève illégale du personnel navigant commercial », a-t-elle annoncé en précisant qu’elle ne « pouvait pas tolérer le déclenchement d’arrêt de travail sur simple SMS, sans avoir au préalable respecté les procédures réglementaires et légales régissant le droit de grève ».

La direction ignore-t-elle le malaise dans le corps du PNC ?

Le personnel navigant commercial (PNC), affilié au Syndicat national du personnel navigant commercial d’Air Algérie (SNPCA), qui s’est mis en grève hier lundi 17 février pour exprimer son « mécontentement quant aux promesses non tenues par la direction générale » d’Air Algérie, considère que son mouvement est légitime.

A lire également : Grève du personnel navigant : Air Algérie annule 40% de ses vols

Pourtant, la direction d’Air Algérie n’ignore pas que le personnel navigant commercial n’est pas à son premier mouvement de protestation, puisqu’il a paralysé l’aéroport d’Alger le 30 janvier dernier.

Au lieu d’engager le dialogue social avec les grévistes du PNC, la direction de la compagnie Air Algérie avait préféré disserter sur la légalité ou non du mouvement de protestation en estimant que « ce mouvement de grève entamé sans préavis ».

Pourtant, le Syndicat national du personnel navigant commercial d’Air Algérie (SNPCA) a fait savoir, dans un communiqué, qu’il « observe un débrayage le jeudi 30 janvier 2020″ (aujourd’hui, ndlr), et ce, afin d’exprimer son « mécontentement quant aux promesses non tenues par la direction générale » d’Air Algérie.

A ne pas rater : Grève du personnel navigant

Pour rappel, le SNPCA avait appelé, dans sa déclaration du 30 janvier dernier, à un « dialogue sincère afin d’aboutir à des solutions durables » et déploré « l’absence d’un plan d’action relatif à l’évolution du métier PNC, qui se répercute inévitablement sur la qualité de service et la sécurité à bord ».

D’autres revendications d’ordre salarial et social ont été exprimées par le personnel navigant commercial de la compagnie nationale aérienne Air Algérie.

A. G.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires