Connectez-vous avec nous

Actu

Un Marocain, père de huit enfants, découvre qu’il a toujours été stérile !

La Rédaction

Publié

le

Marocain stérile

Un Marocain marié depuis 30 ans et père de huit enfants, dont trois sont morts, découvre qu’il est stérile et qu’il ne peut être le père biologique de sa « progéniture ».

Après 30 ans de mariage et bien des sacrifices, un Marocain âgé de 50 ans voit sa vie s’effondrer comme un  château de sable et se retrouve contraint à se trouver une nouvelle raison d’être.

Et pour cause, ses huit enfants qu’il a toujours chéris et pour lesquels il a tant souffert ne sont tout simplement pas les siens car il est… stérile, rapporte le site marocain bladi.net.

Lire également : Un père brûle les organes génitaux de sa fille de 7 ans pour… l’éduquer !

C’est suite à une dispute avec son frère à cause des enfants et après une remarque « déplacée » sur la paternité de « sa benjamine » que le vieux Marocain s’est adressé à un laboratoire d’analyse pour avoir le cœur net.

Les analyses confirment que ce qui n’était qu’injure et doute est en réalité une certitude. Le Marocain est bel et bien sétrile depuis au moins 30 ans et qu’il est impossible que les enfants soient les siens.

Calme et serein, le vieux Marocain reproche à sa femme son infidélité depuis tant d’années et demande tout logiquement le divorce.

A ne pas rater : Le Maroc encore sous le choc après le viol collectif d’une adolescente

« C’est alors que tout se complique pour le cinquantenaire. Sa femme et les enfants l’ont exproprié de ses biens. De même, il a fait savoir qu’il est victime d’agressions et de violences physiques de leur part. En conséquence, il se retrouve dans l’incapacité de payer les frais afférents au divorce fixés à 40 000 dirhams », rapporte le site marocain bladi.net

Abattu psychologiquement, amoindri physiquement et fauché, le vieux Marocain fait appel à une association des droits de l’Homme pour l’assister.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires