Connectez-vous avec nous

Actu

Un lien entre le nombre de partenaires sexuels et… le cancer établi par les chercheurs !

La Rédaction

Publié

le

Cancer
Les personnes ayant eu plusieurs partenaires sexuels seraient plus exposées au cancer.

Selon une étude publiée le 13 février dernier par des chercheurs internationaux, le nombre de partenaires sexuels au cours de la vie a une influence sur les risques de cancer. Ainsi, les personnes qui ont eu plus de dix partenaires sexuels sont plus susceptibles d’être atteintes par cette maladie.

Une équipe internationale de chercheurs a découvert que le fait d’avoir eu dix partenaires sexuels ou plus au cours de sa vie augmente considérablement la probabilité de développer un cancer, indiquent les résultats de leur étude publiée le 13 février dans la revue « BMJ Sexual & Reproductive Health ».

Selon l’étude, cette tendance a été observée chez les femmes aussi bien que chez les hommes.

A lire également : 1000 enfants/an sont touchés par le cancer en Algérie

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs britanniques, canadiens, italiens, autrichiens et turcs ont interrogé 5 722 personnes concernant le nombre de partenaires qu’ils ont eu dans leur vie. L’âge moyen des répondants était de 64 ans.

Comparativement aux femmes ayant déclaré 0 ou 1 partenaire sexuel, celles qui ont déclaré en avoir eu 10 ou plus étaient 91% plus susceptibles de se voir diagnostiquées un cancer.

A ne pas rater : CHU d’Oran : 1438 nouveaux cas de cancer enregistrés en 2019

Parmi les hommes, ceux qui ont déclaré 2 ou 4 partenaires sexuels étaient 57% plus susceptibles d’être diagnostiqués d’un cancer que ceux qui ont déclaré en avoir eu 0 ou 1. Cependant, pour ceux qui en ont déclaré 10 ou plus, le risque est augmenté de 69%.

Le plus de DzVID : Cancer du sein : 3 500 femmes meurent chaque année faute de prévention

Néanmoins, les scientifiques soulignent qu’il ne s’agit que d’une étude observationnelle, reconnaissant qu’il leur est difficile d’établir un lien de causalité. Cependant, selon eux, «ce risque accru pourrait être dues à certaines infections sexuellement transmissibles bien connues».

Il restera à prouver comment le fait d’avoir un seul partenaire dans sa vie protège-t-il du cancer. Car il n’est pas dit que ceux qui n’ont pas eu plusieurs partenaires sexuels sont à l’abri de la maladie.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires