Connectez-vous avec nous

Actu

Le patron d’Ennahar Anis Rahmani rejoint la prison de Koléa

Publié

le

Anis Rahmani, PDG d'Ennahar
Le PDG du groupe médiatique Ennahar, Anis Rahmani, a été transféré à la prison de Koléa.

Arrêté ce mercredi 12 février, le patron du groupe médiatique Ennahar, Anis Rahmani, de son vrai nom Mohamed Mokadem, a été finalement mis en détention provisoire et transféré à la prison de Koléa, dans la soirée du jeudi 13 février, indiquent plusieurs souces.

En effet, le patron d’Ennahar, Anis Rahmani a été placé tard dans la soirée du jeudi 13 février 2020, en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Rais, à Saïd Hamdine, après sa comparution devant le procureur de la République de ce même tribunal.

Le PDG du groupe Ennahar, Anis Rahmani, a d’abord été en tendu durant près de 22 heures par les enquêteurs de la section de recherche de la Gendarmerie nationale de Bab Djedid dans le cadre de plusieurs affaires de transferts illicites de devises, « chantage pour l’obtention d’avantages indus », « infraction au mouvement de capitaux vers l’étranger » ainsi que « création de comptes bancaires à l’étranger par une personne exerçant son activité en Algérie sans autorisation ».

Ce n’est qu’hier soir que le patron d’Ennahar Anis Rahmani a été présenté au juge enquêteur du tribunal de Bir Mourad Raïs qui a ordonné son placement sous mandat de dépôt, avant d’être transféré durant la nuit de jeudi à vendredi vers la prison de Koléa.

Une centaine de personnes, dont une dizaine de journalistes, étaient rassemblés hier devant le tribunal à Saïd Hamdine, pour assister à l’arrivée de Anis Rahmani, de son vrai nom Mohamed Mokadem. Beaucoup n’hésiteront pas à lui lancer des injures et des quolibets à la hauteur du personnage.

Il faut rappeler que Anis Rahmani et sa chaîne Ennahar TV, qui totalise pas moins de 300 plaintes en justice, ont été condamnés mardi dernier à de lourdes amendes dans l’affaire de diffamation de la famille Brahmia.

Le patron du groupe médiatique Ennahar, Anis Rahmani, s’est distingué par son soutien à l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et à son frère Saïd Bouteflika, et est connu aussi pour ses manigances, ses coups bas et son implication dans diverses combines politiques et politiciennes.

Notons que plusieurs observateurs avaient prédit sa chute suite à son implication avec une aile des Renseignements algériens pour favoriser la candidature de Azzeddine Mihoubi et saboter celle de Abdelaziz Tebboune, l’actuel locataire du palais d’El Mouradia.

A noter que certains l’accusent même de rouler pour des officines étrangères et d’intelligence avec l’ennemi, des faits qui restent à prouver.

Amélia G.

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
TARTUFFE Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
TARTUFFE
Invité
TARTUFFE

Des faits qui reste à prouver ? Lisez les documents wikileaks à propos de Anis Rahmani et sa femme ! Vous avez du retard !

Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires