Connectez-vous avec nous

Actu

Me Mostefa Bouchachi : la grâce ne touche pas les détenus du hirak

La Rédaction

Publié

le

Mostefa Bouchachi
Mostefa Bouchachi parle de la grâce présidentielle

Les détenus du hirak ne sont pas concernés par les deux mesures portant grâce présidentielle, tranche Mostefa Bouchachi, mettant un terme aux rumeurs.

« Les détenus du hirak ne seront pas touchés par la grâce présidentielle car ils n’ont pas encore de jugement définitif », indique Me Mostefa Bouchachi dans une vidéo à TSA. Voir vidéo ci-dessous.

Les deux mesures de grâce prises par le président Abdelmadjid Tebboune en faveur de près de 10 000 prisonniers concernent les détenus dont les verdicts sont définitifs et condamnés dans des affaires de droit commun, rappelle l’avocat et militant des droits de l’homme, Me Mostefa Bouchachi, ce qui exclut tout logiquement les détenus du hirak.

C’est pareil pour les anciens hauts responsables et homme d’affaires qui ont été mis sous mandat de dépôt pour des affaires de corruption. « Ceux-là n’ont pas encore été jugés. Ceux qui l’ont été ont fait appel. Or, le décret touche uniquement les personnes dont le jugement est définitif », explique l’avocat et militant des droits de l’homme Mostefa Bouchachi qui souligne que le décret portant grâce présidentielle exclut les personnes jugées pour corruption.

Pour rappel, le Président de Tebboune a signé un premier décret présidentiel portant des mesures de grâce au profit d’un premier groupe de 3471 détenus, dont il ne reste de leur peine que six (6) mois ou moins à purger, avait indiqué mardi 4 février un communiqué de la Présidence.

Le président a signé, le jeudi 06 février 2020, un deuxième décret présidentiel portant des mesures de grâce au profit d’un deuxième groupe de détenus, condamnés définitivement (6294 détenus), dont il ne reste de leur peine que dix-huit (18) mois ou moins à purger. Le nombre de détenus ayant bénéficié des mesures de grâce s’élève à 9765.

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
3 mois plus tôt

Merci maître, mais toujours est il que nous ne comprenons pas ces decisions qui sortent du droit de la personne humaine. Alors pourquoi cette décision de gracier de Tebboun ? Tant que ces détenus, non au final ce sont des OTAGES d’opinions, sont gardés en taule, le calme ne reviendra pas. Même s’ils sont libérés la lutte continuera jusqu’a satisfaction des revendications du peuple. Comme le disait BOUKADOUM -MAE- seul le peuple peut décider de ses propres representants.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x