Connectez-vous avec nous

Actu

Sit-in en solidarité avec Louisa Hanoune devant le tribunal militaire de Blida

Publié

le

Un rassemblement a été tenu devant le tribunal militaire de Blida en solidarité avec Louisa Hanoune, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), qui a vu la présence de plusieurs militants de divers horizons politiques.

Des dizaines d’activistes des droits de l’homme, des hirakistes et des militants de diverses organisations politiques, dont le RCD, le MDS, le PST, le FFS, ont organisé un sit-in devant le tribunal militaire de Blida en solidarité avec Louisa Hanoune, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), qui comparaît ce dimanche 9 février dans un procès en appel.

« Nous n’avons pas voulu organiser un grand rassemblement vu qu’il s’agit d’un tribunal militaire. Donc nous avons organisé cette action avec la participation des responsables et cadres de plusieurs partis dont le MDS, le RCD, le PST, le FFS pour dire que la place de Louisa Hanoune n’est pas en prison. Et que neuf mois, c’est assez », a indiqué Ramdane Taâzibt du PT. (Voir vidéo ci-dessous).

Pour le porte-parole du Parti socialiste des travailleurs (PST), Mahmoud Rechidi, « Louisa Hanoune doit être soutenue par principe ». « Nous savons tous que le tribunal militaire tout comme les tribunaux civils obéissent au pouvoir politique et aux injonctions. La justice n’est pas indépendante et c’est l’un des axes de notre combat. Nos revendications sont claires : la libération immédiate et inconditionnelle de Louisa Hanoune et de tous les détenus politiques et d’opinion en Algérie », déclare Mahmoud Rechidi.

Pour Aïssa Rahmoune, vice-président de la Laddh, « Louisa Hanoune est une personnalité politique et responsable d’une organisation politique. La poursuivre en justice devant un tribunal militaire pour des positions politiques est une criminalisation de l’activité politique en tant que telle ».

« Ce qui est navrant, c’est que l’activité politique est criminalisée par le pouvoir exécutif ou judiciaire ! Ce qui est considéré comme une atteinte à un droit civique consacré par la Constitution et protégé par les conventions internationales ratifiées par l’Algérie », estime le vice-président de la Laddh, l’avocat Aïssa Rahmoune. (Voir vidéo ci-dessous).

Il faut souligner que Louisa Hanoune paye les frais de son engagement politique antilibérale et en faveur de la classe ouvrière et est victime de la « criminalisation » de l’activité politique.

Amélia Guatri

🔴#مداخلة الرفيق #محمود_رشيدي، الأمين العام لحزب العمال الاشتراكيPST، من أمام #المحكمة العسكرية لمساندة الأمينة العامة لحزب العمال،#لويزة_حنون.

Gepostet von Algérie Révolutionnaire am Sonntag, 9. Februar 2020
Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x