Connectez-vous avec nous

Actu

Le point sur le procès en appel de Saïd Bouteflika, Toufik, Tartag et Louisa Hanoune

Publié

le

Maitre Khaled Bourayou, membre du collectif de défense dans l’affaire de complot contre l’autorité de l’Etat et de l’Armée, dont le procès en appel s’ouvert ce dimanche 9 février au tribunal militaire de Blida a indiqué que les accusés, à savoir Saïd Bouteflika, Mohamed Mediène, dit Toufik, et Louisa Hanoune, avaient tous comparu à l’exception de Athmane Tartag.

Accroché à sa sortie du tribunal militaire de Blida, Me Bourayou a pu livrer quelques informations sur le procès en appel de Saïd Bouteflika, Mohamed Mediène, dit Toufik, Tartag et Louisa Hanoune.

« Le procès s’est déroulé normalement en présence de tous les inculpés sauf Athmane Tartag », a fait savoir M. Bourayou, déclarant « ce que nous attendons, c’est l’application stricte de la loi ». Voir vidéo ci-dessous.

Le général Mohamed Mediène, dit Toufik, s’est-il livré au grand déballage en balançant tout ce qu’il savait de l’implication des uns et des autres ? La réponse est non. L’ancien patron des Services de renseignement algérien n’a rien dit de plus que ce que l’opinion publique savait déjà.

Maître Bourayou a précisé que « la matinée, c’est Mohamed Mediène qui a été auditionné et qui, après avoir rappelé tout son parcours au service du pays, a affirmé être le premier à avoir mené une campagne anti-corruption », en Algérie.

Il a ajouté que « Saïd Bouteflika et Louisa Hanoune seront entendus, l’après midi », a-t-il ajouté. Il faut noter que le procès se poursuivra demain lundi 10 février et que la séance a été levée vers 18h.

Maître Bourayou a précisé que « lors de la séance d’aujourd’hui, l’ancien président du Conseil constitutionnel a été consulté » et qu’il aurait estimé que cette affaire « ne peut être qualifiée de complot ou atteinte contre le régime ».

Pour maître Bourayou qui fait partie du collectif de défense dans l’affaire de complot contre l’autorité de l’Etat et de l’Armée, « le recours au Conseil constitutionnel réfute le caractère pénal de la rencontre qui a eu lieu entre les accusés ».

Notons qu’un rassemblement a été tenu devant le tribunal militaire de Blida en solidarité avec Louisa Hanoune, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), qui a vu la présence de plusieurs militants de divers horizons politiques.

Amélia Guatri et Agences.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x