Connectez-vous avec nous

Actu

Manifestation devant le siège de Total à Paris contre l’exploitation du gaz de schiste en Algérie

Publié

le

Une mobilisation s’est tenue ce samedi 8 février devant le siège social de Total à La Défense dans le but de protester contre l’exploitation du gaz de schiste en Algérie soutenue récemment par le Président du pays Abdelmadjid Tebboune.

Plusieurs militants et personnalités de la diaspora algérienne ont organisé ce samedi 8 février un rassemblement devant le siège de Total à Paris afin de s’opposer à l’exploitation du gaz de schiste en Algérie par la multinationale.

En effet, des dizaines de personnes étaient rassemblées juste devant le siège de la multinationale française pour crier leur colère et leur opposition à l’exploitation du gaz de schiste dans le Sahara algérien.

Certaines brandissaient des drapeaux algériens et d’autres des pancartes avec un appel au boycott de Total « qui pollue l’eau du Sahara algérien ». Beaucoup d’informations circulent sur les réseaux sociaux faisant état des activités de la compagnie pétrolière française dans le Sud algérien, sans que les autorités algériennes confirment ou infirment, contribuant à semer le doute.

Inscrire la nappe de l’Albien dans le patrimoine mondial de l’humanité

Des prises de parole ont été faites par les militants présents qui ont développé dans leurs interventions plusieurs axes, notamment écologique et politique.

L’aspect écologique a largement été mis en avant par les intervenants qui ont dénoncé les dégâts sur la nature que vont générer les divers produits utilisés dans la fracturation hydraulique et l’extraction du gaz de schiste.

Prenant la parole, une militante a remercié les personnes qui étaient venues pour « dire non à l’empoisonnement des Algériens et de l’environnement, notamment, de la nappe de l’Albien ».

Il faut noter que la nappe de l’Albien contient plus de 50 000 milliards de mètres cubes d’eau douce et alimente la population locale. C’est pourquoi des militants ont appelé à inscrire la nappe de l’Albien dans le patrimoine mondial de l’humanité pour la soustraire à toutes les convoitises.

D’autres ont mis l’accent sur l’exclusion sociale dont sont victimes les habitants du Sud qui n’ont jamais profité de la manne pétrolière. L’argent du pétrole a surtout permis l’enrichissement de la clientèle politique du système et contribué à la naissance d’une oligarchie qui a accaparé le pouvoir.

Rendez-vous le 14 mars

Le capitalisme et l’impérialisme ont aussi été dénoncés par les intervenants qui ont dénoncé les rapports sociaux inégales, basés sur l’exploitation, et la course à l’enrichissement au détriment des besoins humains et de l’humain, tout simplement.

Les manifestants se sont donné rendez-vous le 14 mars à l’occasion de la grande marche du climat, pour se retrouver et se battre pour l »inscription de la nappe de l’Albien dans le patrimoine mondial de l’humanité. Ce sera un rendez-vous mondial de toutes les mobilisations pour défendre le climat et dénoncer la course au profit au détriment de la planète et du climat.

Synthèse I. Farès

Gepostet von ‎رشيد نكاز Rachid Nekkaz‎ am Samstag, 8. Februar 2020
1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
Touahria Abdessalem Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Touahria Abdessalem
Invité
Touahria Abdessalem

La nappe albienne est un patrimoine du peuple algérien et non pas de l’humanité.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires