Connectez-vous avec nous

Actu

Rupture de certains services de communications électroniques : les précisions de l’ARPCE

La Rédaction

Publié

le

L’Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE) a apporté, ce mercredi 29 janvier, des précisions suite à des informations faisant état d’une rupture de certains services de communications électroniques.

Afin de se conformer à la législation et à la réglementation en vigueur en terme d’utilisation de liaisons radioélectriques, l’Autorité de régulation rappelle avoir « amendé en 2017 le cahier des charges régissant l’activité de fourniture de service d’accès internet (FAI) », précisant que ce cahier des charges amendé « a été signé par des opérateurs fournisseurs de service d’accès internet, dont l’opérateur ICOSNET ».

Lors de l’examen des demandes de renouvellement d’autorisation de fourniture d’accès internet formulées par les différents opérateurs, l’ARPCE a procédé à la « mise en conformité des dites autorisations aux nouvelles dispositions réglementaires », ajoute la même source.

A ce titre, l’Autorité affirme avoir « subordonné le renouvellement des autorisations au basculement des liaisons radioélectriques sur des supports filaires conformément au cahier des charges précité ».

Dans ce cadre, « l’opérateur ICOSNET, titulaire d’une autorisation FAI a été invité à se conformer aux dispositions en vigueur et un délai de trois (3) mois lui a été accordé à compter du 29 octobre 2019. Il a été invité également, dans un souci de continuité de service, à informer ses clients de cette nouvelle situation et à se rapprocher de l’opérateur légalement habilité à fournir ce type de connexion », ajoute l’ARPCE, rappelant que « l’établissement de réseaux, y compris radioélectriques, relève du régime de la licence conformément à la législation en vigueur ».

Enfin, « les clients ayant fait l’objet de déconnexion sont informés qu’ils peuvent se rapprocher des opérateurs dont la liste est disponible sur le site de l’Autorité de régulation (www.arpce.dz) ou de soumettre directement une demande auprès de l’autorité à l’adresse électronique 

[email protected], ou par tout autre moyen, afin de permettre à ses services habilités de les accompagner dans leurs démarches », conclut le communiqué.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x