Connectez-vous avec nous

Actu

Rencontre du PAD : la montagne a accouché d’une souris

Lahouari Addi

Publié

le

Les forces du Pacte pour l’alternative démocratique (PAD) militent pour :

l’Etat civil, démocratique et social ;
*La séparation et l’équilibre des pouvoirs ;

L’indépendance effective de la justice;

L’égalité en droits entre l’homme et la femme;
*La consécration de toutes les libertés individuelles, collectives, syndicales et associatives en particulier les libertés d’expression et de presse ainsi que le droit de réunion, de manifestation et de grève ;

la liberté d’organisation politique, sociale, culturelle, économique, associative et syndicale dans le cadre d’un régime déclaratif,

le respect des droits de la personne humaine dans leurs universalité et intégralité ;

La liberté de conscience et de culte avec interdiction effective de toute utilisation de la religion à des fins politiques ;

l’interdiction de tout usage partisan du patrimoine et des symboles historiques de la Nation, etc.

Ce que les signataires de ce texte oublient, c’est que tous ces principes sont dans la constitution. Les généraux algériens et Tebboune signeront ce texte avec les deux mains. Le problème n’est la réaffirmation des principes contenus dans la constitution. LE PROBLEME EST DE TROUVER LES MOYENS POUR RENDRE EFFECTIVE LA CONSTITUTION. C’est ce que demande la hirak. Sa principale revendication est que le commandement militaire n’exerce plus le pouvoir souverain. Il faut des mesures concrètes pour réaliser cet objectif. Entre autres:

-Nomination d’un ministre civil de la défense
-Mise à la retraite de tous les généraux âgés de plus de 64 ans.
-Radiation de tous les militaires ayant des activités commerciales sous leurs noms ou sous des noms d’emprunt
-Dissolution de l’Agence Nationale d’Edition et de Publicité
-Dissolution du FLN, du RND et de l’UGTA et poursuites judiciaires contre leurs dirigeants ayant détourné de l’argent
-Autoriser la police nationale d’avoir des syndicats de policiers pour lui permettre d’échapper au contrôle du commandement militaire et d’être au service de la constitution
-Faire dépendre la gendarmerie du ministère de l’intérieur
-Faire prendre en charge la sécurité de la présidence et du président par la gendarmerie et la police nationale et non par les militaires
-Commission d’enquête sur le budget du ministère des anciens moudjahidines et épuration de la liste d’anciens moudjaheds, etc.

C’est ce genre de revendications qu’attend la population des partis dits d’opposition s’ils veulent accompagner le hirak.

Quant à dire que le pouvoir doit appartenir au peuple, Tebboune et ceux qui l’ont désigné sont d’accord avec ce principe qui n’a jamais été effectif en Algérie. L’élite politique a le devoir d’être à la hauteur des revendications populaires clamées les mardis et vendredis.

Lahouari Addi

6 Commentaires

6
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
6 Commenter les auteurs
imansourenShamsi addadDjebbar ZoubidaCheikhsamy Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mellah hocine
Invité
Mellah hocine

Toujours égal à lui même Mr Addi , juste qu’il a réaffirmer mon dernier commentaire sur le texte final du PAD. En effet ! comme le dit l’auteur , les principes et autres déclarations contenus dans le PV final restent des généralités qui ne cessent de revenir depuis 1989 , suite au multipartisme. Ce qui manque ce sont les outils , les voies et moyens de la mise en place de tous ces principes. J’osé espérer qu’une conférence de Consensus soit organisée afin de baliser tous ces principes avec des mesures pratiques un échéancier et un échéancier bien précis, afin… Lire plus »

samy
Invité
samy

Ce que vient de dire Lahouari Adi est tres detaille et trés utile à la fois il precise des details qu il faudrait enrichir peut etre mais cest ce genre de propositiosn qui collent avce les objectifs du hirak et du peuple algerien qui continuera de marcher pour aller a une nouvelle algerie civile et d espoir pour les generations actuelles et futures ; cest pour cet objectif que Abane a ete assassiné et qu on a qu on menti sur sa mort et maintenant il se trouve des individus de ce systeme qui le qualifient de traitre et ils… Lire plus »

Cheikh
Invité
Cheikh

Une manière de mettre en exergue et de valider le résultat du scrutin dernier pour l’officialiser même rejeté par le peuple ! Une complicité avérée dans le renouvellement par les mêmes personnes d’un système qui a montré ses limites !>> On prend les mêmes et on recommence ! La constitution est trop claire pour qu’on y ajoute du flou ! Les lois doivent s’appliquer pour tous ! Pourquoi la mise en retraite est automatique pour dès 60 ans pour les algériens et non pour ceux qui «  »roulent vers leur centenaire » », commencent à devenir séniles et sont encore là ? Où… Lire plus »

Djebbar Zoubida
Invité
Djebbar Zoubida

Un ministre civil pour les militaires. Ça ne fonctionnera pas.

Shamsi addad
Invité
Shamsi addad

Led militaries don’t toujours ete in obstacle pour l,epanouissement de l,algerie(morbide)

imansouren
Invité
imansouren

Il faut savoir que le RCD est un parti raciste et regional à deux drapeau en contradiction avec la loi sur les partis politiques que l’état doit dissoudre.
Et que tout ces partis microscopiques reunis ne reprentent ni le peuple ni la société civile donc qu’ils arretent une fois pour toute de parler en leurs noms. ❗

Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires