Connectez-vous avec nous

Actu

Le réquisitoire de Mathilde Panot contre Macron et le capitalisme

Publié

le

« Produit, consomme et crève ! », c’est l’intitulé du réquisitoire contre le président français Emmanuel Macron et le capitalisme développé le mercredi 22 janvier par Mathilde Panot, députée de La France insoumise du Val-de-Marne, à l’Assemblée nationale.

Il s’agit d’une « intervention sur le projet de loi économie circulaire inspirée des textes mordants de « Discours à la nation » d’Ascanio Celestini », explique la députée de La France insoumise, Mathilde Panot, qui s’attaque ouvertement au président Macron qu’elle qualifie de « banquier » et au capitalisme destructeur de la société et de la planète.

« Il était une fois un petit pays. Dans ce petit pays, tout allait bien pour les riches. La société était bien ordonnée. Les riches avaient accès à une opulence d’objets, des tonnes et des tonnes d’objets. Produit, consomme et crève. Mais un jour, tout ce bel ordre fut brisé », commence par clamer la députée du Val-de-Marne, Mathilde Panot, dans une Assemblée visiblement harassée par les attaques contre le président Macron. (Voir vidéo ci-dessous)

« Les riches du pays avaient même réussi à faire élire leur ami le banquier Macron comme président. Grâce à des hommes comme lui, 7 milliardaires dans le pays détenaient autant de richesses que 30% de la population la plus pauvre », dénonce calmement la députée de La France insoumise Mathilde Panot, devant des élus de la majorité qui tentent en vain de chahuter l’intervention.

I. Farès

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires