Connectez-vous avec nous

Actu

Burkina Faso : 36 civils tués dans une attaque terroriste

Publié

le

Au Burkina Faso, 36 civils ont été tués lundi 20 janvier dans la province du Sanmatenga dans la région du centre-nord au Burkina Fasso, dans une attaque terroriste.

Selon des sources gouvernementales, un groupe armé a mené l’attaque terroriste ayant ciblé les villages de Nagraogo et d’Alamou, dans le nord du Burkina Faso, et y a abattu respectivement 32 et 4 personnes.

« Le gouvernement burkinabé a appris avec consternation et indignation la mort de 36 Burkinabés dans la province de Sanmatenga, suite à une attaque terroriste », a déclaré le ministre des la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, dans une communiqué.

Les terroristes ont attaqué le village le lundi, jour de marché, tuant 32 personnes sur le coup, ont mis le feu au marché et incendié les motos des habitants. Les assaillants ont pris la fuite en passant par le village d’Alamou où ils abattront encore 4 personnes et blesseront 3 autres.

Un deuil national de quarante-huit heures a été décrété par le gouvernement à compter du mercredi 22 janvier. Le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré a décrété un « deuil national de 48 heures allant du mercredi 22 janvier au jeudi 23 janvier. Durant cette période, les drapeaux sont mis en berne sur tous les édifices publics. Les réjouissances populaires, les manifestations récréatifs sont interdites ».

Une loi permettant le recrutement de volontaires locaux pour combattre les groupes terroristes a été adoptée par le Parlement burkinabé. Selon un document consulté par l’AFP, les volontaires seront recrutés dans leurs zones de résidence, après approbation des populations locales, en assemblée générale. Après une formation militaire de 14 jours, ils exerceront des missions de surveillance, d’information et de protection, a rapporté le journal Le Monde.

Synthèse I. F.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires