Connectez-vous avec nous

Actu

Alerte : le journaliste Zoheir Aberkane interpellé à Alger

Publié

le

La presse et les journalistes subissent des pressions autrement plus fortes que sous le règne de Abdelaziz Bouteflika. Le discours mielleux des politiques est vite contredit par la réalité du terrain, comme le prouve l’arrestation du reporter Zoheir Aberkane ce vendredi 17 janvier .

En effet, le journaliste Zoheir Aberkane a été interpellé par la police alors qu’il faisait son travail, à Alger, en couvrant les manifestations de ce vendredi.

Dans la dernière vidéo postée en live sur facebook, où il transmettait des entretiens avec des citoyens, on voit bien la séquence qui montre comment Zoheir Aberkane est interpellé. Après avoir fini d’interviewer un hirakiste, on voit des citoyens s’enfuir et des policiers qui viennent l’accoster, juste après ce qui semble être une charge policière !

Calme et serein, Zoheir Aberkane leur explique qu’il est journaliste et qu’il est en train de faire son boulot ! Ce qui ne change rien à l’affaire, ou pire, car les policiers, qui ont certainement eu des ordres de leur hiérarchie, n’hésitent pas à l’embarquer, selon plusieurs témoins.

Vers 14 heures, la vidéo qui dure près de 36 minutes et où l’on voit tout à la fin son interpellation a eu 631 partages et plus de 27 000 vues. (voir vidéo ci-dessous vers la fin)

Zoheir Aberkane, journaliste au quotidien Reporters, est l’un des accompagnateurs fidèles du mouvement populaire depuis février 2019. Ses lives sur les réseaux sociaux tout comme ses reportages dans le journal Reporters sont autant de témoignages d’une valeur documentaire inestimable.

Pour rappel, le journaliste Khaled Draredi a été arrêté jeudi 9 janvier vers 15h20 chez lui, par deux « officiers » et relâché le soir vers 23h00. Les « policiers » lui ont dit que c’est le « dernier avertissement », qu’il ne plus faire de « tweets subversifs » et ne plus « induire en erreur l’opinion publique sous peine de poursuites judiciaires ».

Voilà qui en dit long sur ce que sera la liberté de la presse sous le règne de Abdemadjid Tebboune !

Amélia Guatri

Gepostet von Zoheïr Aberkane am Freitag, 17. Januar 2020
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires