Connectez-vous avec nous

Mémoire

Atteinte à la mémoire d’Abane Ramdane : le directeur de la Culture de M’sila limogé

Publié

le

Le ministère de la Culture a limogé, dimanche 12 janvier, le directeur de la Culture de la wilaya de M’sila, Rabah Drif, pour « outrage et offense » à l’un des symboles de la Glorieuse révolution nationale, Abane Ramdane, et à sa mémoire, a appris ce lundi 13 janvier l’APS auprès des services de la wilaya.

« Attenter à la mémoire de Abane Ramdane est un acte inacceptable dans le fond et la forme », a indiqué un communiqué du ministère de la Culture, qui souligne que Abane Ramdane « est l’une des figures emblématiques de la Glorieuse révolution nationale et l’un des architectes du Congrès de la Soummam« .

« L’atteinte à la mémoire des chouhada et moudjahidine qui ont sacrifié leur vie pour la patrie ne relève en aucun cas de la liberté d’expression », a précisé le communiqué. Le ministère de la Culture s’est défendu contre un tel acte « irréfléchi », un acte « moralement et politiquement inacceptable émanant de l’un de ses cadres », affirmant que cette attitude « ne respecte point les règles de responsabilité, dont doivent faire preuve chaque cadre et homme de culture qui assume la direction de la culture et représente la politique culturelle du gouvernement auprès des citoyens et des habitants de l’une des wilayas du pays ».

Abane Ramdane, cible du révisionnisme de la « badissiya-novembariya » !

Décidément, la mémoire de Abane Ramdane, l’architecte de la révolution algérienne, est la cible privilégiée de le mouvance révisionniste dite « badissiya-novembariya », qui s’attaque aux symboles de la Révolution, à la Kabylie et au principe de primauté du politique sur le militaire.

En effet, le directeur de la Culture de la wilaya de M’sila, Rabah Drif, avait traité l’architecte de la Révolution algérienne, le moudjahid Abane Ramdane, de « traître », et le « congrès de La Soummam de véritable coup d’état contre la volonté du peuple » ! Estimant que la révolution algérienne a été lancée par le cheikh Abdelhamid Ben Badis, Rabah Drif s’est félicité de l’exécution de Abane Ramadane par Boussouf et Krim Belkacem

Et dire que Rabah Drif est scénariste de plusieurs films sur l’histoire, a occupé le poste de directeur du musée national Nasreddine-Dinet, avant d’être à la tête de la direction de la culture de la wilaya de M’sila ! Tout cela par la grâce de son mentor, l’ex-ministre de la Culture Azzedine Mihoubi.

Idir Farès 

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x