Connectez-vous avec nous

Société

Tizi-Ouzou : incendie à la cité universitaire Hasnaoua

La Rédaction

Publié

le

Une plaque chauffante électrique serait à l’origine de l’incendie qui s’est déclaré ce lundi 6 janvier dans une chambre universitaire de la cité garçon Hasnaoua I, à Tizi-Ouzou, a-t-on appris du directeur de la résidence.

L’incendie qui s’est déclaré dans cette chambre de la cité universitaire Hasnaoua, à Tizi-Ouzou, a causé des brûlures légères au visage à un étudiant, alors que la fumée a incommodé trois autres, selon le bilan communiqué par la Protection civile.

Selon Berkaine Madjid, le directeur de la cité universitaire Hasnaoua de Tizi-Ouzou, l’incendie s’est déclaré vers 4h00, dans la chambre 59 du pavillon « L », occupé par un seul étudiant. Les flammes auraient pris dans un drap. Pris de panique, l’étudiant a vite quitté la chambre. Entre temps, les flammes se seraient propagées prenant de l’ampleur et brûlant tous ce qu’il y avait à l’intérieur.

La chambre avoisinante (L 60), où se trouvaient trois étudiants, a été aussi léchée par les flammes sans causer trop de dégâts. Lors de la première intervention des agents de sécurité de cette résidence universitaire, l’un d’entre eux a été légèrement brûlé. L’intervention rapide des éléments de l’unité principale de la Protection civile a permis de circonscrire le feu, a ajouté M. Berkaine.

Ce même responsable a observé que « les étudiants ont été à maintes reprises sensibilisés sur les risques et le danger de l’utilisation de ce type de chauffage ou des bouteilles de camping-gaz dans les chambres et informé par voie d’affichage que cette utilisation est strictement interdite mais ils outrepassent cette interdiction », a-t-il déploré.

M. Berkaine et des résidents rencontrés à Hasnaoua ont affirmé à l’APS que les chambres de cette résidence sont chauffées. Les plaques électriques ou les camping-gaz sont utilisés en appoint, notamment pour se préparer une boisson chaude ou de repas rapide, a-t-on appris des résidents.

Des résidents ont saisi l’occasion pour souligner la vétusté de leur cité et demander sa réhabilitation.

La résidence universitaire Hasnaoua a été ouverte en 1978. Elle a bénéficié en 2013 d’une opération de réhabilitation inscrite dans le cadre d’un programme qui a touché 10 résidences universitaires de la wilaya afin d’améliorer les conditions d’hébergement. Les travaux ont porté sur la rénovation de la chaufferie et la purge des radiateurs et la réhabilitation de l’étanchéité ainsi que la réfection des restaurants, des sanitaires, des réseaux d’alimentation en eau et d’assainissement, rappelle-t-on.

2 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mellah hocine
Mellah hocine
8 mois plus tôt

Cité Universitaire Hasnaoua , un véritable gourbi constitue de bâtiments des années 70/80 . Parler de chambres chauffées c’est un non sens pour ce lieu infecté de rats sans aucun entretien. Heureusement que des pertes humaines ne sont enregistrées . Comparativement aux autres campus , au niveau national , le,’Université de Hasnaoua Tizi Ouzou est loin derrière. L’université de Tizi Ouzou se retrouve écartelér sur trois pôles séparés dont l’un , celui de Tamda est situé à 12 km de la ville. Pourtant le rectorat , comme en 1978 ,il est maintenu dans ce pôle de Hasnaoua, au lieu de… Lire plus »

idir terbouche
idir terbouche
8 mois plus tôt

Je suis résident à hesnaoua c’est pas vrai ce que dit le sois disant directeur, ils ont jamais fait une sensibilisation(resident depuis 2014) et en plus la chaudière ne marchait pas depuis plus d’un mois bande de menteur.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

2
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x