Connectez-vous avec nous

Actu

Issad Rebrab quitte la prison d’El Harrach

La Rédaction

Publié

le

Issad Rebrab coronavirus algérie

Le patron de Cevital Issad Rebrab a quitté tôt ce matin du 1er janvier 2020 la prison d’El Harrach après avoir purgé sa peine.

Le tribunal de Sidi M’hamed a condamné mercredi l’homme d’affaires et patron de Cevital, Issad Rebrab, à une peine de prison de 18 mois dont six mois de prison ferme et une année de prison avec sursis pour infraction à la législation relative au mouvement des capitaux et surfacturation lors d’une opération d’importation.

Après un procès qui a duré plus d’une journée, le tribunal a condamné aux premières heures du 1er janvier 2020 le propriétaire du groupe Cevital à 18 mois de prison dont six mois de prison ferme et une année de prison avec sursis « pour infraction à la réglementation des changes et des mouvements des capitaux de et vers l’étranger, surfacturation lors d’une opération d’importation et faux et usage de faux ».

Issad Rebrab a réfuté toutes les accusations et clamé qu’il est victime « d’une machination » menée contre sa personne et son groupe.

Les deux entreprises EvCon et HBTF condamnées

Le même tribunal a condamné M. Rebrab, qui se trouve en détention préventive depuis le 22 avril dernier, à une amende de 1.383.135.000 DA.

Deux autres entreprises étaient également poursuivies dans cette affaire en tant que personnes morales pour « infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger », « faux et usage de faux » et « fausse déclaration douanière ».

Il s’agit d’Evcon, une filiale du groupe Cevital, propriété de l’homme d’affaires qui a importé les équipements de purification d’eau utilisant l’intelligence artificielle et de l’établissement bancaire The Housing Bank for trade and finance (HBTF).

Le tribunal a condamné l’entreprise Evcon à une amende de 2.766.000.000 DA au lieu de la saisie des machines.

Le tribunal a également condamné l’établissement bancaire The Housing Bank for trade and finance (HBTF) à une amende de 3.168.578.000 DA.

La présidente du tribunal a indiqué lors de l’interrogatoire des accusés que « l’expertise des factures gonflées a révélé que la valeur réelle de ces équipements est de 98. 983.000 DA et a révélé un écart de 691.576.630 DA entre la valeur réelle des équipements en question et le montant déclaré ». Avec APS

Issad Rebrab libéré

Issad Rebrab libéréPrison d'El-Harrach01/01/2020 – 03h05

Gepostet von Berbère Télévision am Dienstag, 31. Dezember 2019
1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
Lasloudjikamel Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Lasloudjikamel
Invité

C’est une bonne Nouvel qui s’annonce avec le nouvel an 2020.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires