Connectez-vous avec nous

Actu

Appel d’Oran contre la violence

La Rédaction

Publié

le

Suite aux actes de violence enregistrés ces deux dernières semaines à Oran et dans d’autres wilayas encore, des animateurs du mouvement populaire et des citoyens ont tenu à lancer cet appel pour interpeller les autorités du pays. Document

Appel d’Oran contre la violence !

Nous, citoyennes et citoyens d’Oran, adhérant aux marches citoyennes des mardis et vendredis de chaque semaine depuis le 22 février, soucieux de la préservation du caractère paisible de ces marches, interpellons les autorités sécuritaires et administratives de la ville pour mettre fin aux manipulations de certains milieux affairistes mal dissimulés derrière des partis politiques et d’associations proches du pouvoir illégal et illégitime.

Ces manipulations consistent à encourager des perturbateurs de nos marches encadrés par les services de sécurité, brandissant des armes blanches en vue de nous agresser et de nous empêcher à respecter un itinéraire emprunté depuis 45 semaines.

Nous lançons un appel pressant en vue d’éviter le pire et mettons en premier lieu la justice algérienne, les présidents de l’APC et de l’APW ainsi que messieurs le wali et le chef de sûreté de wilaya devant leurs responsabilités en cas de dépassements irréversibles.

Que ces responsables sachent qu’Oran n’est pas un laboratoire pour expérimenter leur volonté de casser le Hirak !

Tahya el Djazair , Allah yarham echouhada!!!

7 Commentaires

7
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
2 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
6 Commenter les auteurs
DjalilTaharAssiaBAHRI FahraddinDRARIS Mohammed Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Abdelmpumen
Invité
Abdelmpumen

Enfin le hirak reconnaît fait appel au pouvoir, c’est un premier pas.

DRARIS Mohammed
Invité
DRARIS Mohammed

Pourquoi ne pas essayer de dialoguer avec le pouvoir afin de trouver une méthode ou une carte de route qui mènera le pays lors des prochaines élections à un état encore plus démocratique, vu que cette fois-ci la conjoncture et le
manque d’expérience n’a pas pu permettre à tous les partis concernés de participer. Il faut reconnaître que cette période transitoire a été bien encadré par le pouvoir en place d’une façon pacifique …. Quoi de plus que cette volonté d’enfer qui a évité des dégâts au niveau de la population ….

BAHRI Fahraddin
Invité
BAHRI Fahraddin

Comment oser appeler la nouvelle république dont le président a été élu démocratiquement  » pouvoir illégitime… » ? C’est chercher le pourrissement et l’affrontement et non le dialogue. Il faut revenir à la raison, le HIRAK, le vrai, l’authentique, celui du 22 février jusqu’au neuvième VENDREDI à obtenu la majeure partie de ses revendications et il en restent d’autres qui peuvent être discutées avec le POUVOIR LÉGITIME en place depuis le 12 décembre 2019 et dont le président légitime est Mr TEBBOUNE Abdelmadjid. Tous les algériens étaient partie prenante dans le HIRAK pour réclamer l,annulation du 5 ème mandat, le départ… Lire plus »

Djalil
Invité
Djalil

Est ce que vous étiez le vendredi au centre ville? au faite je suis ne au centre ville ,je vis depuis 58 ans donc le hirak est pour les libres

Assia
Invité
Assia

Il n’y à pas de hirak a oran . Ils viennent de la dechra pour faire leur girak ;alors fouttez nous la paix

Djalil
Invité
Djalil

Je suis oranais ,j’y suis ne ,mon père aussi ,et vous de quel contre vous étés citadine

Tahar
Invité
Tahar

Faut que le hirak arrête son cinéma,tous el3issaba est derrière les barreaux, les Bedoui et Bensalah sont demmisionnaire, maintenant on a un président et un premier ministre et bientôt un nouveau bureau, donc, on a qu’à attendre la suite…

Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires