Connectez-vous avec nous

Actu

Qui est le Premier ministre Abdelaziz Djerad ?

Publié

le

Abdelaziz Djerad

Abdelaziz Djerad a été désigné ce samedi 28 décembre nouveau Premier ministre par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, conformément à ce que lui confère la Constitution. Il remplacera ainsi Sabri Bougadoum, le Premier ministre par intérim ayant succédé à Noureddine Bedoui, le jeudi 19 décembre, le jour de la prestation de serment du nouveau président Abdelmadjid Tebboune. Portrait

Abdelaziz Djerad est né le 12 février 1954 dans la wilaya de Khenchela et a une longue carrière universitaire. Il a suivi des études à la faculté des sciences politiques de l’université Alger 3 en 1976 et est titulaire d’un doctorat d’Etat en sciences politiques à l’université Paris-Nanterre en 1981.

Marié et père de 4 enfants, M. Abdelaziz Djerad a accompli son service national de 1984 à 1986.

Abdelaziz Djerad est directeur de l’Ecole nationale d’administrationde 1989 à 1992 ensuite professeur des universités depuis 1992. Il a enseigné dans plusieurs universités en Algérie et à l’étranger et contribué à la formation de nombreux universitaires et cadres de l’Etat.

Abdelaziz Djerad est aussi auteur de nombreux ouvrages et articles de sciences politiques et de relations internationales dont « La Géopolitique, repères et enjeux », publié aux éditions Chiheb. L’auteur revient dans cet ouvrage sur la suprématie américaine et la reconfiguration de la carte géopolitique mondiale, après la chute du mur de Berlin.

Abdelaziz Djerad a aussi une carrière politique en parallèle à son parcours universitaire. Il est conseiller diplomatique du président Ali Kafi de 1992 à 1993 et secrétaire général de la présidence de la République sous les mandats de celui-ci et de son successeur Liamine Zéroual, jusqu’en 1995. Abdelaziz Djerad est nommé président de l’Agence algérienne de coopération internationale de 1996 à 2000. En 2001, le président Abdelaziz Bouteflika le place au poste de secrétaire général du ministère des Affaires étrangères jusqu’en 2003.

Abdelaziz Djerad est aussi militant politique et membre du comité central du Front de libération nationale. Il soutient le secrétaire général Ali Benflis qui s’est porté candidat face au président sortant Bouteflika lors de l’élection présidentielle algérienne de 2004.

Son parcours universitaire spécialisé en sciences politiques et en géopolitique qui en font un technocrate confirmé, tout comme ses engagements politiques et son soutien à la candidature d’Ali Benflis en 2004 face à Abdelaziz Bouteflika ont-ils motivé le choix de Abdelmadjid Tebboune ?

Encore un détail. Invité en avril dernier à une émission de la Chaîne 3, Abdelaziz Djerad rappelle que lacrise a pris naissance avec l’application de l’article 102 contraignant le président Bouteflika à quitter le pouvoir, lequel, dit-il, s’est vu transformé en « verrou pour bloquer l’évolution logique de la société algérienne » et bloquer ses revendications. Abdelaziz Djerad plaide alors pour l’application des articles 7 et 8 pour répondre à une « revendication légitime du peuple Algérien ».

Abdelaziz Djerad estimait en avril qu’il faut « répondre aux revendications légitimes des citoyens, en se soumettant aux articles 7 et 8 qui stipulent que le pouvoir constituant appartient au peuple et que les institutions émanent de lui, et de lui seul. » Sera-t-il question d’Assemblée constituante souveraine ?

Enfin, il faut relever le son de cloche de Sifaoui qui affirme que, « selon Liamine Zeroual, Abdelaziz Djerrad a été limogé de la présidence en 1995 pour des affaires relevant du pénal » et qu’il « a été limogé du ministère des Affaires étrangères au début des années 2000 pour des raisons similaires ». A-t-il été rappelé parce qu’il aurait un fil à la patte ?

M. Fenzi

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x