Connectez-vous avec nous

Actu

Procès d’Issad Rebrab : les précisions de Cevital

Publié

le

Le groupe Cevital a tenu à porter à l’opinion publique nationale et internationale quelques précisions concernant le procès d’Issad Rebrab, patron du groupe, et « les accusations infondées dont il fait l’objet avec EvCon Industry ».

« Les appréhensions légitimes nées du procès de Issad Rebrab, Président du Groupe Cevital, fixé au 25 décembre puis renvoyé pour le 31 de ce mois, nous obligent à apporter à l’opinion publique des éléments d’information utiles, au sujet des accusations infondées dont il fait l’objet avec EvCon Industry », lit-on dans le communiqué du groupe Cevital publié ce samedi 28 décembre.

Le groupe Cevital affirme qu’il n’a « jamais eu recours à la surfacturation, ni aux faux et usages de faux » et considère que « ces pratiques sont contraires » aux « valeurs » de l’entreprise qui consistent « en un réinvestissement permanent des bénéfices ».

Revenant sur sa filiale EvCon Industry, Cevital indique que « ce projet consiste en deux centres de fabrication de membranes hydrophobiques de 3e génération, couvertes par 189 brevets, et utilisant une technologie disruptive et révolutionnaire » et que « ces membranes sont destinées à être placées dans des stations de production d’eau ultra pure pour l’industrie pharmaceutique, l’industrie des semi-conducteurs et l’industrie agro-alimentaire ».

Ces membranes « seront également utilisées dans des stations de traitement des eaux usées de l’industrie chimique, de l’industrie du pétrole et du gaz et dans des stations de dessalement d’eau de mer », lit-on encore dans le communiqué de Cevital.

Cevital indique qu’il lui « était nécessaire de concevoir et de réaliser des centres de fabrication spécifiques » de ces membranes et qu’il a « été fait appel à un consortium composé de 8 sociétés : 3 allemandes, 1 filiale autrichienne d’une société sud-coréenne, 2 italiennes, 1 suisse et 1 américaine », qui travailleront « en étroite collaboration » avec le « centre de recherche et développement EvCon Technology, basé à Munich en Allemagne ».

« C’est donc dans le cadre de ce projet technologique sans précédent, que nous avons importé en juin 2018 cinq presses à injection de types DL 1300 A5 et DL 2300 A5, interconnectées avec les autres équipements composant le centre de production dont l’implantation est prévue à Larbaa, Blida. Il s’agit de prototypes conçus exclusivement et uniquement pour EvCon Industry, acquis sur fonds propres et sans aucun crédit bancaire », lit-on encore dans le communiqué de Cevital.

Le groupe Cevital de Issad Rebrab indique que « parmi ces équipements importés, figurent deux presses (…) conçues pour accueillir un moule de 17 tonnes (…) et dotées de spécificités techniques inédites, qui ne se trouvent dans aucune autre presse au monde ».

Bien que ces presses « ont été commandées auprès de Woojin Autriche, (…) une filiale de recherche et développement de Woojin Corée du Sud qui a réalisé tout le travail de conception de ces prototypes et assuré la coordination avec les autres sociétés impliquées dans la fabrication des centres de production », il se trouve que « les services des Douanes ont considéré, à tort, que cette importation a été entachée de fausses déclaration sur la valeur et l’état des équipements », estime Cevital qui « réfute catégoriquement ces accusations ».

Cevital : « C’est une machination »

Le groupe Cevital affirme qu’il fournira à « la justice les justificatifs et preuves nécessaires, à même de faire éclater la vérité et de rétablir l’innocence de Issad Rebrab et de la société EvCon Industry ».

Tout en réitérant sa « confiance en la justice » pour « rétablir la vérité » lors du procès, le groupe Cevital affirme qu' »il s’agit en réalité, et encore une fois, d’une machination orchestrée et fomentée par des éléments de l’ancien régime » qui ont instrumentalisé certains fonctionnaires de l’Etat dans l’objectif de bloquer Cevital et de nuire à son patron » Issad Rebrab.

3 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
BELHADI
BELHADI
1 année plus tôt

Rebrab a refusé d’être corrompu avec des commissions de 40 ou 50%
La replique ne sait pas fait attendre…..
Harcèlement, blocage à la douane. Pression diverses…
C’est ça la vérité…elle est tellement simple qu’avec une justice également corrompue le tour sera joué.
On espère que la nouvelle justice redonnera confiance au peuple algérien.
Toute la faiblesse du pays et dans sa justice
Perte de confiance..

Kamel Boudaoud
Kamel Boudaoud
1 année plus tôt
Reply to  BELHADI

Je pense exactement la même chose avant même de connaître ces détails.

Aves de telles pratiques, ce régime a privé le pays de son énorme potentiel humain, dont profitent d’autres pays, étant donné les nombreuses exodes.

Tout ça pour servir les intérêts des détenteurs du pouvoir, dans son sens large…

Pourrait-on attendre du changement de la part de cette « nouvelle équipe »? Je ne le pense pas, le même régime avec les mêmes pratiques qui va continuer malheureusement.

Kalislim
1 année plus tôt
Reply to  Kamel Boudaoud

Rebrab est un porteur de richesse. S il reste en prison aucun investisseur étranger ne pourra venir en algerie.pas de confiance

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

3
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x