Connectez-vous avec nous

Actu

Un policier détenu pour sympathie pour le Hirak

La Rédaction

Publié

le

Le policier Toufik Hassani, accusé de sympathie pour le hirak, est détenu à la prison d’El Harrach, révèle le Comité national pour la libération des détenus d’opinion (CNLD).

Le détenu Toufik Hassani est un policier, originaire de Chlef, arrêté à Alger à cause d’une publication sur sa page Facebook dans laquelle il présentait ses excuses au hirak suite à la répression policière contre la marche des étudiants du 30 avril.

« Toufik Hassani est détenu à la prison d’El Harrach. Il est policier originaire de Chlef et arrêté à Alger suite aux excuses qu’il avait demandé par une publication sur Facebook, suite à la répression policière contre la marche des étudiants du 30 avril », écrit le CNLD qui appelle à lui « rendre hommage la prochaine marche des étudiants » et à « porter ses portraits ».

En effet, la réaction hautement courageuse qui honore ce policier mérite égard et soutien à l’heure où les larbins de tous poils se terrent dans tous les corps d’Etat et dans la presse. Le comportement de ce policier tranche avec celui dont ont fait montre certains policiers à Oran et à Bouira où des manifestants pacifiques ont été éborgnés par des tirs avec des balles en caoutchouc.

Toufik Hassani, c’est ce policier détenu pour sympathie avec le hirak. Il faut retenir ce nom qui sauve l’honneur de la police et qui rappelle qu’il y a des hommes intègres dans ce corps.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires