Connectez-vous avec nous

Actu

Répression : l’innommable a eu lieu à Oran

La Rédaction

Publié

le

Plus de 400 manifestants pacifiques ont été arrêtés à Oran vendredi 13 décembre. La police a fait preuve d’une violence insoutenable contre les manifestants.

Brutalités policières, répression, humiliation, coups de matraques, dérives langagières, les manifestants pacifiques d’Oran ont eu à subir l’innommable jeudi 12 décembre. Ce jour d’un scrutin largement rejeté et dénoncé par les Algériens, la police a fait montre de pratiques qu’on croyait révolues.

Pourquoi des policiers s’en sont pris ainsi aux femmes, aux enfants qui manifestaient en famille ? Pourquoi charger des jeunes qui ne faisaient que manifester pacifiquement sans être la source de quelque danger particulier pour les policiers ?

Les nombreux témoignages rendus publics donnent la chair de poule.

II est cependant important de signaler que la répression s’est étrangement accentuée à Oran depuis quelques semaines. La répression s’y est installée sans faire ciller les premiers responsables de la DGSN ni ceux de la wilaya.

Qui en sont alors les responsables ? Pourquoi les manifestants d’Oran sont particulièrement la cible de violences et d’arrestations massives, une répression brutale que rien ne peut justifier ? A Alger, il y a eu aussi des arrestations, comme à Tiaret et Constantine. Quelques dépassements ont certes été signalés. Mais sans que cela donne lieu à de la maltraitance et aux violences policières de façon systématique, comme à Oran.

Pire à Haïzer, dans la wilaya de Bouira, la police a tiré des balles en caoutchouc. Il y a eu trois blessés graves qui ont perdu un oeil. Plus de 250 autres s’en sont sortis avec aussi des blessures.

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
yaya Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
yaya
Invité
yaya

c’est grave avec le slogan jeich chaab khawa khawa ne sera plus d’actualité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires