Connectez-vous avec nous

Actu

ENTV : un labo de cinéma de mauvais goût !

Publié

le

Décidément, les responsables de l’ENTV résistent à tous les vents de changement et s’accommodent des situations et postures les plus humiliantes.

L’ENTV, bras de propagande en diable est dans son rôle, ont compris les Algériens. Depuis quelques années, l’Unique a fait des petits. Ses clones privées, comme Ennahar, Echourouk ou El Bilad Tv la relaient avec un zèle qui prête à sourire les connaisseurs du système.

On a vu l’ENTV montrer des clowns en train d’expliquer aux Algériens que leur pays est mieux que la Suède, New York ou même la Suisse.

On l’a vue faire du grabataire Bouteflika un président qui « a toutes ses facultés mentales » recevant à tour de bras présidents et diplomates et œuvrant à la prospérité du pays.

Depuis le 22 février, l’ENTV, comme d’ailleurs ses clones n’a pas changé de logiciel. En lieu et place de Bouteflika, elle tresse des lauriers à longueurs de reportages à Gaïd Salah. Des kilomètres d’enregistrements qui finiront un jour dans un sous-sol humide, raconte les humeurs et les promesses d’un vieux général dont la parole a perdu tout crédit.

Demain, le 12 décembre, cette même ENTV qui a chanté les louanges des élections de Bouteflika, va faire de même pour les puissants du moment. Sans honneur ni orgueil.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires