Connectez-vous avec nous

Actu

Kaddour Chouicha condamné à 1 an de prison

Publié

le

Le vice-président du bureau de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (Laddh), Kaddour Chouicha, a été condamné ce mardi 10 décembre à un an de prison par le tribunal d’Oran.

Enième sentence largement dénoncée. En ce 10 décembre, journée mondiale des droits de l’homme, le tribunal de la cité Djamel à Oran a condamné Kaddour Chouicha, vice-président du bureau d’Oran de la Laddh, à un an de prison ferme.

Dans un message posté sur les réseaux sociaux, son épouse Jamila Loukil, journaliste et militantes de toutes les causes justes, a lancé l’alerte pour tenir à témoin l’opinion publique.

Selon son épouse, il aurait été convoqué juste pour aller récupérer son téléphone confisqué lors de son interpellation en octobre : « Cela fait presque une heure que mon mari Kaddour Chouicha se trouve dans les locaux de la BMPJ de Dar El-Beida. Il a été convoqué par téléphone pour récupérer ce matin son portable réquisitionné depuis fin octobre. »

« Depuis qu’il est rentré dans les locaux de la BMPJ, son second téléphone est éteint. Je me trouve devant les locaux et personne ne m’a donné une information sur la situation de mon mari jusqu’ici. Cette restitution de portable cache-t-elle en fait une arrestation et séquestration de Kaddour Chouicha qui a déjà été arrêté a deux reprises. A l’instant, un officier de police me dit que mon mari a été emmené devant le procureur de la cité Djamel », explique encore Jamila Loukil.

Finalement, le président de la Laddh d’Oran Kaddour Chouicha a été présenté à la va-vite devant le procureur de la cité Djamel et a été condamné à 1 an de prison ferme.

« Les avocats qui viennent juste d’avoir accès à son dossier n’ont que peu de temps pour préparer la défense », explique Jamila Loukil qui ajoute : « Une banderole pour soutenir les détenus d’opinion et le sit-in lors du meeting de Belaïd, sont les chefs d’inculpation retenue contre Kaddour Chouicha ».

La condamnation de Kaddour Chouicha est un message lourd de sens en ce 10 décembre, journée internationale des droits de l’homme.

A. Guatri

| LIRE AUSSI : Kaddour Chouicha libéré : ses premières déclarations

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires