Connectez-vous avec nous

Actu

Corruption : 20 ans de prison requis contre Sellal et Ouyahia

La Rédaction

Publié

le

Justice

Le procès du système Bouteflika qui devrait être celui du capitalisme, fait de cadeaux au patronat, d’octroi de foncier et de marchés publics, d’exonération d’impôts, de dilapidation de deniers de l’Etat, de passe-droits et de clientélisme, s’est transformé en séances de confessions durant lesquels le peuple a eu droit aux ragots sur les milliards de centimes que s’échangeaient les Mazouz, Saïd Bouteflika, Haddad ou encore les Sellal et Ouyahia poursuivis pour corruption.

Poursuivre les anciens Premiers ministre Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia pour des affaires de corruption ou encore d’abus de pouvoir, c’est déjà mieux que rien, en attendant une véritable justice qui fera le procès du capitalisme algérien.

Le Procureur de la République près le Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a requis, ce dimanche 8 décembre, une peine de 20 ans de prison assortie d’une amende d’un million de DA contre les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, poursuivis dans des affaires de corruption et d’abus de pouvoir, notamment dans l’affaire de montage automobile.

Le procureur a requis 20 ans de prison contre Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, les deux anciens premiers ministres de Bouteflika. La sentence est tombée après une journée de samedi qui a vu l’audition de Saïd Bouteflika, l’ancien conseiller de l’ex-président Bouteflika.

La même peine que Sellal et Ouyahia a été requise contre l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb (en fuite) avec émission d’un mandat d’arrêt international.

Le procureur de la République a requis, en outre, 15 ans de prison et une amende d’un million DA contre les deux anciens ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi et Mahdjoub Bedda, 10 ans d’emprisonnement et une amende de 3 millions DA contre l’homme d’affaires Ali Haddad, une peine de 10 ans de prison et une amende de 1 million DA contre l’ancien wali de Boumerdès, Nouria Yamina Zerhouni, et 10 ans de prison assortie d’une amende d’un million DA contre Abdelghani Zaalane.

Avec APS

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires