Connectez-vous avec nous

Actu

Saïd Bouteflika ignore les questions du juge

La Rédaction

Publié

le

Saïd Bouteflika a refusé de répondre ce samedi soir, 7 décembre, au juge du tribunal de Sidi M’hamed qui l’interrogeait sur le financement de la campagne électorale de son frère Abdelaziz Bouteflika.

Le frère du président Saïd Bouteflika et son conseiller, Saïd Bouteflika, n’a pas répondu aux questions du juge du tribunal de Sidi M’hamed. A peine une moue. Rien d’autre. Alors qu’il a été cité nommément ce matin par le patron de l’ETRHB, Ali Haddad.

Devant le silence un tantinet moqueur de l’ancien président-bis du pays, le juge a décidé de le renvoyer dans sa cellule. Voir plus bas.

Saïd Bouteflika était attendu en tant que témoin à la barre samedi après-midi, selon les médias locaux dans l’affaire de la campagne électorale pour le 5e mandat au début 2019.

Pour rappel, l’ancien président du FCE, patron de l’ETRHB, détenu à la prison militaire de Blida, Ali Haddad, a été sorti de cellule ce matin pour être entendu par le juge dans le financement de la campagne pour un 5e mandat de Abdelaziz Bouteflika.

Interrogé par le président de l’audience Lakhdar Chaaichia sur son rôle dans le financement de la campagne électorale de l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, Ali Haddad a affirmé avoir reçu un appel le 25 janvier 2019 émanant de Said Bouteflika qui aurait sollicité son aide.

Ali Haddad a révélé que le 6 février 2019, Saïd Bouteflika l’a rappelé à nouveau pour le charger de récupérer l’argent se trouvant au siège de la direction de la campagne électorale à Hydra, d’un montant variant entre 700 et 800 milliards de centimes.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x