Connectez-vous avec nous

Actu

Les détenus d’opinion en grève de la faim à partir du 10 décembre

Publié

le

Les détenus d’opinion injustement incarcérés n’entendent pas se laisser faire et compte agir du fond de leur prison pour apporter leur touche à l’invalidation de l’élection présidentielle du 12 décembre, en se mettant en grève de la faim.

Les détenus d’opinion, incarcérés dans les différentes prisons du pays, ont fait part de leur intention d’aller vers une grève de la faim illimitée à partir du 10 décembre, journée internationale des droits de l’Homme, a écrit sur sa page Facebook l’avocat Abdelghani Badi.

Les détenus d’opinion tiennent à travers le recours à cette action, explique l’avocat Abdelghani Badi, à dénoncer leurs détentions arbitraires et à exprimer leur rejet de l’élection présidentielle qui se tient le 12 décembre.

Il faut noter que ces dernières semaines les arrestations ont été assez musclées et que les militants du hirak ont même fait part de mauvais traitements subis dans les commissariats de police de la République de Gaïd Salah.

Pour rappel, plus de 140 Algériens et Algériennes sont détenus dans les prisons algériennes injustement condamnés par des tribunaux aux ordres du chef d’état-major de l’armée, le général-major Ahmed Gaïd Salah.

Aussi, une centaine d’avocats se sont constitués pour assurer bénévolement la défense des détenus, leur rendre visite et rassurer leurs parents, tandis que des rassemblements sont organisés devant les tribunaux en signe de solidarité.

A. G.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Populaires