Connectez-vous avec nous

Actu

Relizane : deux activistes placés en garde à vue

Publié

le

A moins de dix jours de la présidentielle, les services de sécurité multiplient les arrestations de manifestants. Deux activistes sont placés en garde à vue à Relizane ce lundi 2 décembre.

Le Comité national pour la libération des détenus d’opinion (CNLD) informe que « les deux activistes de Relizane, Yacine Khaldi Benaoum et Abdellah Benaoum, sont toujours en garde à vue au niveau du commissariat central de Relizane ».

Les deux activistes de Relizane, Yacine Khaldi Benaoum et Abdellah Benaoum, « ont été entendus par le procureur du tribunal de Oued R’hiou (pas celui de Relizane) puis reconduit ce soir vers le commissariat central de Relizane et placés à nouveau en garde à vu prolongée de 48 heures pour compléter l’enquête », écrit le CNLD.

La même source ajoute qu' »une équipe de Brigade de recherche et d’intervention (BRI) a perquisitionné la maison de Abdellah Benaoum ».

Il ne se passe plus un jour sans que des citoyens soient arrêtés, voire molestés et placés en détention provisoire. Le tout, sans que le moindre cil de nos braves candidats à la présidentielle ne bouge.

Etrange élection tout de même. La campagne électorale s’est muée en campagne de répression pour faire place nette aux cinq plus grands démocrates que l’Algérie aura connus. Les dernières brutalités policières qui ont eu lieu à Oran, Larbaâ Nath Irathen (Tizi-Ouzou), Bouira, Alger n’émoussent pas la volonté des Algériens à empêcher cette mascarade électorale.

I. F.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires