Connectez-vous avec nous

Actu

Algérie : halte aux violences contre les femmes !

Publié

le

Ce n’est qu’en 2015 qu’on décide de promulguer une loi criminalisant les violences que subissent les femmes. Que ce soit à la maison, au travail, ou même dans la rue, nulle n’est à l’abri des insultes, des sifflements, des attouchements, de l’humiliation, du harcèlement sous toutes ses formes et du viol. Toutes ces formes de violence et bien d’autres encore sont là pour rappeler aux femmes qu’elles sont un objet, un être inférieur… une mineure à vie.

Cette loi qui criminalise les violences que subissent les femmes au quotidien est certes une avancée pour le mouvement femme en Algérie, mais elle est loin d’être suffisante, notamment avec « la clause du pardon » qui permet à l’agresseur-violeur de s’en sortir sans poursuites judiciaires.

Si une femme décide de déposer plainte contre son agresseur/violeur, elle se retrouvera face aux pressions familiales, qui vont la dissuader d’aller au bout. C’est pareil avec la police qui va faire en sorte que la femme abandonne sa plainte. « Après tout, si elle a été harcelée, violée ou même tabassée, c’est qu’elle l’avait bien cherché ! » Combien de fois n’avons-nous pas entendu cette phrase ? Cette banalisation des violences à l’égard des femmes, pousse celles-ci à se taire à cause de la honte et au nom de l’honneur, pour finir dans le pire des cas mortes.

Arrêtons de dire que c’est la faute aux femmes si elles subissent des violences sexistes et sexuelles. Basta ! On en a assez de subir, assez du statut de l’être faible, assez d’être des mineures à vie, assez d’être la coquette, de se taire et d’obéir, assez de subir les violences au quotidien pour le simple fait qu’on est une femme. On a notre mot à dire : on a le droit à la citoyenneté à part entière, on a le droit de vivre libre, de disposer de notre corps, de décider de notre vie… Le changement de la société ne se fera pas sans les femmes.

Halte aux violences faites à l’encontre des femmes.

Pour l’abrogation du code de la famille.

Égalité des droits entre les femmes et les hommes.

Titi Haddad

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
Afaf Aniba Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Afaf Aniba
Invité

نعم لمواجهة العنف السري و ضمان للمرأة الجزائرية حياة كريمة و عدم السماح للمجرم أن يفلت من العقاب لكن أنا ضد إبطال قانون الأسرة الذي يتضمن في جزء لا بأس به قوانين مستمدة من شريعتنا الإسلامية فنحن مسلمات و لسنا غربيات بلا دين و لا قيم و لا مباديء، المطلوب فقط إثراء قانون الأسرة بحيث يعاقب المجرم الذي إعتدي بالضرب علي المرأة هذا الملخلقو اللطيف و التي هي مواطنة جزائرية صاحبة كرامة و ذكاء و شكرا

Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires