Connectez-vous avec nous

Actu

Béjaïa : non aux violences contre les femmes !

La Rédaction

Publié

le

Les Collectifs des femmes de Béjaïa ont adopté le vendredi 22 novembre la déclaration suivante que nous reproduisons intégralement.

A l’occasion du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, les Collectifs des femmes de Béjaïa tiennent à dénoncer les violences à l’égard des femmes, le code de la famille et à l’abolition de la clause du pardon portant sur les violences conjugales. Document

« Ensemble dans la lutte, égaux dans les droits »

Voilà que nous sommes aujourd’hui au quarantième vendredi de manifestations populaires de masse pour réclamer le départ du régime et un véritable changement.

Présentes en masse chaque vendredi, les femmes investissent la rue et s’impliquent dans la destinée de leur pays. Elles se prononcent contre la restriction des libertés, la répression, les arrestations arbitraires, la précarité sociale, bref, elles se prononcent pour avoir le droit à un minimum de vie descente.

Encore une fois et comme il est souvent le cas, le débat sur la question des femmes et sur toutes les questions démocratiques et sociales concrètes d’ailleurs, est relégué au second plan ( ماشي وقتها) au nom de « l’union » et pour éviter la division du mouvement. En réalité si la question de la femme est mise sous silence par les notables et les autres personnalités politiques dites d’opposition, promues et imposées par les médias comme les portes parole du mouvement, ce n’est pas par peur de diviser mais plutôt pour surfer sur le conservatisme déjà existant dans notre société et pour ne pas fâcher leurs amis réactionnaires en alliance avec eux ! Ce qui démontre leur inconséquence et à quel point leur mots d’ordre de « démocratie » et « d’égalité » sont creux.

Pourtant la réalité est là ! Nous vivons encore dans une société fondée sur les inégalités et sur la domination masculine, les femmes font l’objet de violences verbales, physiques, d’humiliations.

Nous, collectifs femmes de Béjaïa, Nous croyons que le mouvement ne peut pas faire l’économie du débat sur la question de la femme ainsi que toutes les questions qui expliquent le changement que nous voulons, on ne peut aspirer à un changement véritable en laissant les femmes, qui sont la moitié de notre société !

Dénonçons farouchement les violences de tout genre subies par les femmes ainsi que ce mutisme injuste et fallacieux sur la question. Basta ! Basta, car ce 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, signifie pour nous l’occasion de dire NON aux violences à l’égard des femmes, OUI à l’abrogation du code de la famille et à l’abolition de la clause du pardon portant sur les violences conjugales.

Halte aux violences faites aux femmes

Il est temps d’agir pour ne plus subir

Vive la lutte, car seule la lutte paye

Béjaïa, le 22 novembre 2019

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x