Connectez-vous avec nous

Actu

La journaliste Jamila Loukil raconte son interpellation à Oran

Publié

le

La journaliste Jamila Loukil revient sur son interpellation et les arrestations qui ont eu lieu ce vendredi 22 novembre à Oran.

S’étant déplacée pour faire son travail de journaliste et assister à un meeting électoral, Jamila Loukil va faire l’objet d’une interpellation arbitraire et finir sa journée dans un commissariat.

En effet, partie couvrir le meeting du candidat Abdelaziz Belaïd à Médioni, à Oran, la journaliste Jamila Loukil se voit d’abord interdire l’accès à la salle où se tenait la rencontre électorale par des policiers.

« Je me suis retrouvée devant quatre ou cinq policiers qui m’ont dit qu’ils ont des ordres de m’interdire l’accès et de faire mon boulot de journaliste. J’ai insisté pour entrer en leur expliquant que j’étais là en tant que journaliste et non pas en tant que militante des droits de l’homme comme ils ont l’habitude de me voir. Ils m’ont dit non », témoigne Jamila Loukil.

Refoulée de cet espace où les policiers ont établi un périmètre de sécurité empêchant les citoyens d’y accéder, Jamila Loukil fait le tour de la salle pour voir ce qui se passe.

La journaliste de Liberté et militante des droits de l’Homme se retrouve devant des citoyens qui manifestent pacifiquement à l’intérieur d’un rond-point pour exprimer leur refus de l’élection présidentielle du 12 décembre.

C’est ainsi que Jamila Loukil a été embarquée avec une quinzaine d’autres manifestants pacifiques à Oran, alors qu’elle ne faisait que son travail de journaliste.

Jamila Loukil et ses compagnons d’infortunes seront libérés des heures plus tard. Elle refusera néanmoins de signer le PV que les policiers ont voulu lui établir.

Il faut noter que la campagne électorale s’est transformée en campagne d’arrestations et de répression des nombreux citoyens opposés à la tenue de la présidentielle.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires