Connectez-vous avec nous

Actu

40e marche : « On n’arrêtera pas, Gaïd Salah, pas de présidentielle »

Publié

le

Le peuple algérien est ferme : il n’y aura pas de présidentielle, n’en déplaise au général-major Ahmed Gaïd Salah.

Ce 40e manifestations populaire est la meilleure preuve que les Algériens ne se laisseront pas voler leur combat par le pouvoir actuel représenté par Gaïd Salah et ses sbires qui veulent sauver le système en imposant la présidentielle du 12 décembre prochain.

« Pas de présidentielle, généraux à la poubelle », crânent les millions de voix des manifestants algériens sortis en familles et par millions en ce 22 novembre 2019 braver les menaces du général Gaïd Salah.

Pour son 40ème vendredi, le mouvement de dissidence populaire vient confirmer, on ne peut plus clair, sa détermination d’aller jusqu’au bout de ses revendications dont le départ des figures de l’ancien système et l’avènement d’une nouvelle République suite à des élections libres, transparentes et propres.

Les manifestants étaient très nombreux, mobilisés afin de manifester pour la 40ème semaine successive revendiquant de vive voix, et en chœur, un Etat de droit et rejeter la présidentielle sous le joug des anciens du système. Ledit ancien système est évidemment représentée par le gouvernement actuel, le président ainsi que les cinq candidats à cette présidentielle.

Scandant des slogans en référence à l’unité et à la souveraineté nationales, les manifestants exigent la libération des détenus du hirak.

Jeunes et moins jeunes, brandissant l’emblème national, les manifestants expriment une franche volonté de poursuivre les marches en gardant le caractère pacifique de la mobilisation citoyenne lancée depuis le 22 février passée. 

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires