Connectez-vous avec nous

Actu

Solidarité avec les journalistes suspendus du Temps d’Algérie

Publié

le

Les Journalistes algériens unis (JAU) ont exprimé ce jeudi 21 novembre leur solidarité avec les journalistes suspendus par la direction du Temps d’Algérie. Document.

Nous, Journalistes algériens unis pour le sauvetage de la presse algérienne, sommes solidaires avec les journalistes du « Groupe media Temps nouveaux« .

Les Journalistes algériens unis (JAU) pour le sauvetage de la presse algérienne ont procédé, ce jeudi 21 novembre 2019, à une évaluation de la première action du rassemblement, celle du « Sahafi hor » (journaliste libre), menée vendredi dernier. Les journalistes membres de l’initiative ont évoqué au cours de cette réunion les atteintes et les menaces dirigées contre les confrères journalistes travaillant au sein du groupe « Temps Nouveaux ».

En conséquence, les journalistes algériens unis pour le sauvetage de la presse algérienne :

1. Condamnent la suspension arbitraire des journalistes du « Temps d’Algérie » par la direction du groupe « Temps nouveaux » et la considèrent comme une atteinte flagrante à la liberté d’expression et de la presse ; appellent l’ensemble des journalistes libres à participer au sit-in organisé par les journalistes du groupe, le samedi 22 novembre, à partir de 12H00 devant le siège du groupe, à Saïd-Hamdine, Alger.

2. Les Journalistes algériens unis pour le sauvetage de la presse algérienne rejettent et condamnent la censure imposée aux médias algériens. Ils affirment qu’il est inacceptable que les directeurs et patrons d’entreprises médiatiques imposent aux journalistes de falsifier les faits et de désinformer l’opinion publique à travers des informations et des articles faussés et parfois “mensongers”, chose qui est en totale contradiction avec l’éthique de la profession et du travail de journaliste ;

3. Les Journalistes algériens unis pour le sauvetage de la presse algérienne saluent l’adhésion des Algériens à l’initiative du “Sahafi Hor”, au cours du 39e vendredi du Hirak populaire. Ils annoncent que l’initiative se poursuivra pour la seconde fois au cours du 40e vendredi du hirak populaire. Les journalistes se réuniront à 13H30 au niveau du cinéma Algeria, à Alger, pour se lancer dans une couverture collective symbolique des manifestations.

4. Les Journalistes algériens unis pour le sauvetage de la presse algérienne demeurent attachés à l’exigence de la libération des journalistes emprisonnés et de la levée du contrôle judiciaire imposé à certains de nos confrères.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires