Connectez-vous avec nous

Actu

APN : la loi sur les hydrocarbures et la LF 2020 adoptées !

Publié

le

C’est scandaleux cet empressement qu’a le pouvoir à faire adopter la loi sur les hydrocarbures et la LF 2020 et d’autres projets de loi encore alors que la situation révolutionnaire que vit l’Algérie exige, au minimum, de temporiser !

L’Information est tombée tel un couperet : la loi sur les hydrocarbures, la loi de Finances 2020 (LF 2020), la loi séparant les régimes fiscaux et deux autres projets encore ont été adoptées ce jeudi 14 novembre par une APN plus que jamais illégitime.

Deux-cent-soixante-deux (262) députés étaient présents à cette séance du jeudi 14 novembre alors qu’étaient absents les députés du PT, dFFS, du RCD, du MSP (HMS) et de quelques indépendants.

Le projet de loi avait été élaboré par le gouvernement de Nourredine Bedoui, en collaboration avec des bureaux d’études américaines. Ce qui a jeté le discrédit sur ce texte de loi fait par et pour les compagnies pétrolières étrangères.

La présentation de ce projet de loi par le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, à l’APN a été l’occasion d’une forte mobilisation de la rue algérienne qui a accusé ouvertement le gouvernement Gaïd Salah-Bensalah-Bedoui de vouloir brader les richesses nationales !

Il faut dire que le silence radio observé par le gouvernement et les membres de l’APN a été respecté jusqu’à l’adoption à la majorité de la loi sur les hydrocarbures et de la LF 2020, pour tenir le peuple loin des débats qui engagent l’avenir des générations futures et éviter toute mobilisation.

Pour rappel, des manifestations ont été organisées dans plusieurs villes du pays pour dénoncer ce projet de loi. Aussi, les travailleurs de la compagnie nationale Sonatrach auxquels se sont joints des citoyens, ont tenu dans la matinée du dimanche 13 octobre un rassemblement devant le siège de cette société de pétrole sise dans la zone extra portuaire, non loin de l’usine Cevital, pour dénoncer le projet de loi sur les hydrocarbures.

Munis de banderoles et de pancartes, les travailleurs de Sonatrach ont tenu à manifester leur opposition à la nouvelle loi de Finances de 2020 et à la loi sur les hydrocarbures qui consacre le bradage des richesses du pays, cédées à des compagnies étrangères comme Exxon et Total.

I. Farès

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires