Connectez-vous avec nous

Actu

Le FFS dénonce les « lourdes peines » contre les porteurs de drapeau amazigh

Publié

le

Le Front des forces socialistes (FFS) a condamné dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux la main lourde de la justice qui a prononcé « de lourdes peines » contre les détenus porteurs de drapeau amazigh.

« Le Front des forces socialistes dénonce avec une extrême virulence les lourdes peines prononcées par le tribunal de Sidi M’hamed contre les prévenus (les porteurs du drapeau amazigh) présentés hier, devant les juges durant un procès marathon », lit-on dans le communiqué du premier secrétaire du FFS, Hakim Belahcel.

Le « seul tort de ces détenus » pour écoper ainsi de lourdes peines, écrit le FFS, « c’est d’avoir porté l’emblème amazigh durant des manifestations populaires et pacifiques ».

Le premier secrétaire du FFS Hakim Belahcel estime que « ces verdicts traduisent clairement l’absence d’aucune volonté chez les tenants du pouvoir d’aller vers l’apaisement ».

Pour le FFS, ces « décisions judiciaires arbitraires » qui « ne s’appuient sur aucun argument juridique valable s’apparentent à une provocation caractérisée qui vise à pousser le peuple révolté d’une manière pacifique et civilisée à l’escalade et à la violence ».

Par ailleurs, le FFS salue « l’engagement et la formidable mobilisation des avocats et des citoyens » qui ont accompagné les détenus et mené une forte campagne de sensibilisation en faveur des détenus porteurs de drapeau amazigh.

Le FFS réaffirme l’engagement de ses dirigeants et de ses militants à continuer « son combat afin de réaliser les revendications légitimes du peuple algérien » et « pour l’édification d’un État de droit et de liberté ».

Synthèse I. F.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires