Connectez-vous avec nous

Actu

Algérie : général cherche chaos désespérément !

Publié

le

Qu’est-ce qui peut pousser l’état-major de l’armée et le général-major Ahmed Gaïd Salah à bloquer la situation et à faire courir à l’Algérie le risque du chaos ?

Le vieux général est-il à ce point impliqué dans la prévarication et la rapine qui ont mis à genoux l’Algérie qu’il ne peut envisager l’avenir que dans l’instabilité et le chaos ?

Dix mois après le soulèvement du peuple pour la dignité et qui a fait face à une et mille traîtrises du système et de ses représentants, il est désormais clair qu’il ne peut y avoir de solution dans le cadre du vieux monde qui se meurt et des généraux qui tiennent désespérément à le maintenir en vie.

La situation a frôlé la catastrophe à plusieurs reprises du fait de l’entêtement d’un général en mal de légitimité, n’étaient le sang-froid et la sagesse du peuple et de son encadrement qui ont fait en sorte que le chaos tant espéré soit évité à l’Algérie. Il y va de la survie de l’Algérie, nation et peuple.

Il est évident que la condamnation des manifestants dans certaines régions et leur acquittement dans d’autres, l’emprisonnement d’un symbole de la révolution algérienne comme Lakhdar Bouregaa, la sourde oreille faite aux appels à la sagesse lancés par des figures comme Djamila Bouhired ou encore Mohammed Harbi, ne font que confirmer le caractère dictatorial et manipulateur du vieux général et du haut commandement militaire.

L’empressement à faire passer des projets de loi, à l’instar de la loi de Finances, la loi sur les hydrocarbures concoctée par un bureau américain, la remise en cause du système de retraite sont autant de preuves du caractère anti-populaire du régime des généraux.

La détermination des couches populaires est telle qu’un nouveau deal devient urgent pour continuer à vivre ensemble et éviter le pire : établir une véritable justice sociale et s’attaquer sérieusement aux inégalités, instaurer un réel système de représentation démocratique avec révocabilité des élus et enfin soumettre à l’approbation populaire toutes les questions qui ont trait à la souveraineté nationale !

La solution ne peut être que consensuelle, une évidence à laquelle devrait se rendre tout régime doué d’un minimum de bon sens et entendant se réserver une sortie honorable.

Ce qui ne semble malheureusement pas le cas avec ce vieux général, à la tête du haut commandement militaire de l’Algérie, qui tient mordicus à organiser une consultation populaire rejetée par le peuple et qui semble tirer jouissance du spectre du chaos qui se profile à l’horizon.

Mourad Fenzi

4 Commentaires

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
2 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
4 Commenter les auteurs
SebadiasLe patriote ALGÉRIENFrawsenAqvayli ineslam Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Aqvayli ineslam
Invité
Aqvayli ineslam

Le chaos ce sont les entêtements qui le provoquent d’où qu’ils émanent. Et en la matière, le chameau ne voit pas sa bosse et c’est ça le hic et après le drame. Quand l’Algérie deviendra comme la libye ou la syrie, ou l’Irak alors on deviendra des haraga en masse. Continuons tous, on est sur la voie.

Frawsen
Invité
Frawsen

Vius avez la trouille de respirer de l’oxygène et préfèrez le noir dans votre tombe que de tenter un changement – pacifique et civique. Je craints que vous avez même mal compris l’article.

Le patriote ALGÉRIEN
Invité

VIVE L ALGÉRIE ET VIVE le général GAID SALAH

Sebadias
Invité
Sebadias

Donne nous le programme politique économique les orientations stratégiques santé agriculture industrielle armée politique extérieure etc de votre cher Elgaïd
Rien wallou Ghir edhoubab foug elkhra
El hamdoulilah l’algérie possède ses hommes et ses femmes
Wlad dem echouhadaa
La fin est proche
L’isti3mar est sorti
C’est au tour de l’istibdad
Yahia echourafaa ewlad Novembar

Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires