Connectez-vous avec nous

Actu

Gaïd Salah divise l’Algérie : acquittements à Jijel et à Béjaïa, arbitraire ailleurs…

Publié

le

Le chef d’état-major de l’armée, le général major Ahmed Gaïd Salah, a réussi à diviser l’Algérie en plusieurs régions avec chacune sa justice et son code pénal, comme c’est le cas à Béjaïa et à Jijel où des acquittements ont été prononcés.

En effet, c’est le cas à Jijel et à Kherrata où les tribunaux, sûrement sourds à la justice de Gaïd Salah, ont prononcé l’acquittement jeudi 6 novembre de trois manifestants poursuivis pour différentes accusations en lien avec le mouvement populaire.

Les frères Adel et Farid Tadjouri ont ainsi été acquittés par le tribunal de Kherrata (Béjaïa) pour le chef d’accusation de “diffusion d’appels à manifestation pouvant nuire aux intérêts nationaux” mais aussi pour des appels sur les réseaux sociaux à la manifestation contre le 5e mandat de Bouteflika qui a eu le… 16 février dans la ville.

Toutefois les deux frères sont condamnés à une amende de 30 000 DA pour “attroupement non armé”, a rapporté le réseau de lutte contre la répression sur sa page Facebook. 

Quant à la cour de Jijel, elle annulé la condamnation d’une jeune fille qui avait brandi l’emblème berbère dans un procès en appel.

Cette jeune manifestante de 21 ans a été arrêtée en juillet dernier et avait été condamnée en première instance à deux mois de prison avec sursis et à 50 000 DA d’amende pour “atteinte à l’unité nationale”, délit institué par la justice aux ordres de Gaïd Salah mais que la cour de Jijel n’a pas retenu contre elle en appel.

Enfin, selon le comité national pour la libération des détenus, le procès des six détenus d’opinion Chami Arezki, Khebani Abdelbasset, Acherfouchf Amar, Belhoul Mohand Ameziane, Bounouh Nabil et Boualouache Kamel est programmé pour le lundi 11 novembre au tribunal de Sidi M’hamed, section pénale 2.

Ces détenus ont été arrêtés lors de la marche du vendredi 28 juin à Alger, et accusés d’atteinte à l’unité nationale pour avoir brandit le drapeau amazigh, ajoute ce comité qui s’active pour la cause du mouvement révolutionnaire.

R. N.

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
Djamel BOUNOUH Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Djamel BOUNOUH
Invité
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires