Connectez-vous avec nous

Actu

Les magistrats en grève ou le système en mode… « hirak » !

Publié

le

« Un juge populaire est un juge sans avenir », écrivait Olivier de Tissot dans « Sans âme ni conscience ».

Douche froide pour les adeptes du « khawakhawisme » à tout-va : les magistrats viennent de mettre fin à leur grève et de renouveler leur fidélité au système en promettant de reprendre du service… contre le hirak, après une courte période de fronde alimentaire !

Les magistrats, à travers un communiqué, ont annoncé leur intention de suspendre leur grève, tout compte fait purement corporatiste, entamée depuis une semaine, après avoir été rassurés par le système que leurs privilèges ne seront pas remis en cause, en ces temps de hirak. Le mouvement annuel de près de 3000 d’entre eux sera géré au cas par cas, les recours seront pris en charge et, le plus important, leurs rétributions seront revues avec effet rétroactif.

Quant à leur pseudo revendication d’indépendance de la Justice avec laquelle ils ont charmé le « hirak », les magistrats nous livrent cette annonce destinée à la consommation extérieure : il sera créé une sorte d’instance maison magistrats-gouvernement pour parler du sujet.

On a été nombreux à croire à leur grève, non sans étonnement toutefois tellement c’était trop beau pour être vrai : les magistrats, pierre angulaire du régime, aile juridique de validation du système bourgeois, s’étaient mis du côté du hirak avec leur grève et ont dit non, pour la première fois depuis 1962, à l’injustice. Le coup allait être trop dur pour le régime et un grand pas en avant pour les Algériens qui luttent, depuis le 16 février, pour reconquérir leur liberté et ériger un État qui leur garantira leurs droits.

Il n’a pas fallu plus d’une semaine pour que nos vaillants magistrats se mettent au pas. L’appel de la mangeoire était plus fort que l’appel de la nation.

Non seulement ils ont trahi le combat des Algériens, mais ils l’ont utilisé pour mettre de la pression, dans le but de faire passer des revendications purement corporatistes. C’est le double délit de la trahison et de l’opportunisme. La revendication de l’indépendance de la Justice réclamée par la rue n’était qu’une ruse syndicaliste de bas étage, du marchandage, une arme de guerre empruntée au Hirak. Comment a-t-on pu penser une seconde que le pouvoir juridique allait lâcher la mamelle de la République pour se séparer de lui-même du pouvoir exécutif ?

Il est naïf de croire que les magistrats, parmi lesquels il y a sans doute des individualités intègres qui pensent à l’avenir du pays, allaient mordre la main du système ; ils sont le système ! La part de la rente pétrolière qui leur revient de droit est gravée en lettres d’or dans la Constitution. Ils n’ont même pas besoin de faire grève puisqu’il est prévu que leurs conditions socioprofessionnelles soient assez confortables de sorte à ce qu’ils n’aient même pas à élever la voix ou agiter une pancarte contestataire. Un magistrat, c’est un salaire mirobolant, ce sont des conditions de travail plus que confortables, des bureaux climatisés, des voitures de service, des primes, des vacances… sans compter les à côté que certains véreux peuvent en tirer de par leur bon positionnement dans la pyramide du pouvoir.

C’est donc qu’en leur taillant une grosse part du produit social que les détenteurs de la rente pétrolière s’assurent leurs silence, pour qu’ils continuent à faire fonctionner la parodie de justice qui se joue dans les tribunaux.

S’il en fallait encore une, il s’agit d’une leçon de plus pour le Hirak qui ne doit compter que sur lui même pour apporter le changement car celui-ci ne peut en aucun cas jaillir du système lui-même.

Idir F.

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
amr Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
amr
Invité
amr

les juges ont bouffé avec ce systeme maffieux il doit y avoir entre eux des personnes honnetes leur service minimum a été maintenu pour emprisonner les manifestatnst du hirak on a tabasse certains dentre eux et on va leur gonfler leurs salaires maintenant ils s acharneront plus sur les jeunes qui manifestent un peu partout et ils legaliseront les elections truquées comme depuis toujours si elle auront lieu et ils relaxeront ceux qui on volé et detourne des milliards de dollars sils sont a el harrach ou en en dehors ou qui ramenent de la cocaine de puis des années… Read more »

Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires