Connectez-vous avec nous

Actu

Belkacem Zeghmati au général Gaïd Salah : « Mille fois merci ! »

Publié

le

Décidément, on ne se gêne plus au sommet de l’État. La scène, filmée par l’ENTV, serait quelque peu surréaliste si l’on ne connaissait pas le système algérien et ses travers.

Le ministre de la Justice et garde des Sceaux Belkacem Zeghmati fait la bise au vice-ministre de la défense Gaïd Salah et le remercie pour on ne sait pourquoi !

« Il faut aller jusqu’au bout », dit le vice-ministre de la Défense, le général-major Ahmed Gaïd Salah, à l’adresse du ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati, qui venait de faire la queue pour saluer l’homme fort d’Alger.

« Merci mille fois », répondit Belkacem Zeghmati, le nouveau bourreau d’Alger qui a osé mettre en prison des centaines de manifestants, dont l’ancien maquisard Lakhdar Bouregaa, pour satisfaire le maître absolu le général-major Ahmed Gaïd Salah. C’est vrai aussi qu’il lui doit son ascension fulgurante en quelques mois.

« Non, non, il faut aller jusqu’au bout ! », rétorqua sur un ton martiale et tranchant le vice-ministre ministre de la Défense Gaïd Salah au ministre de la Justice Belkacem Zeghmati.

C’est une scène qui a duré une trentaine de secondes mais qui en dit long sur le régime politique algérien et le rôle central que joue le général-major Ahmed Gaïd Salah.

On voit bien que c’est le haut commandement de l’armée, représenté par le chef d’état-major de l’ANP, le général-major Ahmed Gaïd Salah, qui mène le bal et qui dirige réellement les institutions de l’État.

La scène a été prise lors de la cérémonie organisée au Palais du peuple à Alger pour célébrer le 65e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale, alors que le peuple occupait les rues pour revendiquer un véritable changement et une vraie indépendance.

Comble de l’hypocrisie, l’échange entre le maître d’Alger le général-major Ahmed Gaïd Salah et le ministre de la justice Belkacem Zeghmati s’est fait en français, cette langue que l’on veut bannir de l’environnement linguistique et dont les usagers sont souvent présentés comme étant des partisans de « hizb frança » (le parti de la France).

A. Guatri

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x