Connectez-vous avec nous

Politique

36e marche des étudiants : on ne veut pas de votre présidentielle !

Publié

le

Marche du mardi 29 octobre : les étudiants, appuyés par des milliers de citoyens, sont sortis manifester dans plusieurs villes du pays contre le système.

Grande mobilisation encore pour ce 36e mardi de la dissidence contre le système en place. Les étudiants ont été au rendez-vous avec cette 36e marche. L’événement a été suivi dans plusieurs wilayas du pays, notamment à Alger, à Oran et à Béjaïa.

Des appels à l’organisation du mouvement et à sa structuration commencent à fuser un peu partout. Beaucoup commencent à prendre conscience de la nécessité de l’auto-organisation du mouvement populaire pour pourvoir perdurer et déjouer les tentatives de casser la mobilisation ou faire dégénérer la contestation.

Les manifestants, qu’ils soient étudiants ou simples citoyens, ont redit leur refus de participer à la présidentielle que veut imposer l’institution militaire et les anciens courtisans du clan Bouteflika.

« Makach intikhabat maa el issabat » (Pas ‘élection avec la bande) est l’un des slogans phares qui revient dans toutes les manifestations ces derniers temps. Sont scandés aussi d’autres slogans contre le chef d’état-major de l’armée Ahmed Gaïd Salah et contre le chef de l’Etat intérimaire AbdelkaderBensalah sont

Les Algériens ne veulent pas se laisser faire, ni renoncer à leur volonté d’imposer leur agenda aux tenants du pouvoir en place. Le message est sans nuance. Le peuple ne veut pas encore parler de cette mascarade électorale organisée avec les anciens ministres et premiers ministres de Bouteflika, comme c’est le cas avec les candidatures de Abdelmadjid Tebboune ou encore Ali Belflis.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires