Connectez-vous avec nous

Monde

Le corps d’Abou Bakr al-Baghdadi a été immergé en mer

La Rédaction

Publié

le

Le corps d’Abou Bakr al-Baghdadi a été immergé en mer après le raid militaire américain contre le repaire du chef du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a confirmé lundi à l’AFP un responsable du Pentagone.

Ce responsable, qui s’exprimait sous le sceau de l’anonymat, n’a pas donné d’autres détails sur cette inhumation en mer qui rappelle celle d’Oussama ben Laden en 2011, après la mort du dirigeant d’Al-Qaïda lors de l’assaut d’une unité d’élite américaine contre sa cachette au Pakistan.

Le « traitement » du corps a été fait « de façon appropriée », avait auparavant affirmé à la presse à Washington le chef d’état-major de l’armée américaine, le général Mark Milley.

Le « traitement » du corps de Baghdadi a été fait « de façon appropriée, selon la procédure (militaire) et en accord avec les lois de la guerre », avait auparavant affirmé à la presse à Washington le chef d’état-major de l’armée américaine, le général Mark Milley.

Concernant Oussama Ben Laden, le département d’Etat américain avait justifié cette absence de sépulture par le désir de ne pas créer de lieu de culte, de pèlerinage ou de commémoration. Mais certains avaient commencé à se poser des questions sur la réalité même de l’annonce de sa mort, parmi lesquels les adeptes de la théorie du complot. Les réseaux sociaux s’étaient très vite emparés de l’information ; des pages Facebook « Osama Bin Laden is not dead » avaient même été créées. Le plongeur et chercheur de trésor Bill Warren avait annoncé son intention de parcourir, sonar en main, la mer d’Arabie à la recherche du corps de Ben Laden. « Ma principale motivation est d’essayer de savoir si mon président a vraiment dit la vérité et si Ben Laden est vraiment mort au fond de l’océan », avait-il affirmé…

Vidéo du raid diffusée ?

Lundi soir, Donald Trump a dit envisager de publier des extraits de la vidéo du raid américain pendant lequel est mort Abou Bakr al-Baghdadi.

Le corps d’Abou Bakr al-Baghdadi a été immergé en mer après le raid militaire américain contre le repaire du chef du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a confirmé lundi à l’AFP un responsable du Pentagone.

Ce responsable, qui s’exprimait sous le sceau de l’anonymat, n’a pas donné d’autres détails sur cette inhumation en mer qui rappelle celle d’Oussama ben Laden en 2011, après la mort du dirigeant d’Al-Qaïda lors de l’assaut d’une unité d’élite américaine contre sa cachette au Pakistan.

Abou Bakr al-Baghdadi, « calife » de la haine

Le « traitement » du corps a été fait « de façon appropriée », avait auparavant affirmé à la presse à Washington le chef d’état-major de l’armée américaine, le général Mark Milley.

Le « traitement » du corps de Baghdadi a été fait « de façon appropriée, selon la procédure (militaire) et en accord avec les lois de la guerre », avait auparavant affirmé à la presse à Washington le chef d’état-major de l’armée américaine, le général Mark Milley.

Concernant Oussama Ben Laden, le département d’Etat américain avait justifié cette absence de sépulture par le désir de ne pas créer de lieu de culte, de pèlerinage ou de commémoration. Mais certains avaient commencé à se poser des questions sur la réalité même de l’annonce de sa mort, parmi lesquels les adeptes de la théorie du complot. Les réseaux sociaux s’étaient très vite emparés de l’information ; des pages Facebook « Osama Bin Laden is not dead » avaient même été créées. Le plongeur et chercheur de trésor Bill Warren avait annoncé son intention de parcourir, sonar en main, la mer d’Arabie à la recherche du corps de Ben Laden. « Ma principale motivation est d’essayer de savoir si mon président a vraiment dit la vérité et si Ben Laden est vraiment mort au fond de l’océan », avait-il affirmé…

Vidéo du raid diffusée ?

Lundi soir, Donald Trump a dit envisager de publier des extraits de la vidéo du raid américain pendant lequel est mort Abou Bakr al-Baghdadi.Trump et la mort d’al-Baghdadi : triomphalisme, cynisme et détails sordides

« Nous y pensons, c’est possible », a déclaré Donald Trump depuis la base aérienne d’Andrews, près de Washington.

« Nous pourrons prendre des extraits et les publier », a ajouté le milliardaire républicain.

Interrogé sur cette vidéo des derniers instants de Baghdadi, le chef d’état-major de l’armée américaine, le général Mark Milley, a expliqué que les images étaient en train d’être passées en revue.

« Nous avons de la vidéo, des photos. Nous ne sommes actuellement pas prêts à les rendre publiques, elles sont en train de passer par le processus de déclassification », a-t-il dit lundi lors d’une conférence de presse.

Lors de son allocution télévisée, le président américain a livré un récit détaillé du raid au cours duquel le chef de l’EI a été acculé par les forces américaines avant de se faire sauter avec sa ceinture d’explosifs.

« Il n’est pas mort comme un héros, il est mort comme un lâche » et « comme un chien » a martelé Donald Trump, tout en affirmant qu’Abou Bakr al-Baghdadi avait « couru dans un tunnel sans issue, gémissant, pleurant et criant ».

Le président américain a expliqué avoir visionné en temps réel le raid américain depuis la Maison Blanche. AFP

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x