Connectez-vous avec nous

Actu

D’anciens ministres de Bouteflika candidats à la présidentielle

Publié

le

Dernière ligne droite pour les postulants à la magistrature suprême, dont les élections sont programmées pour le 12 décembre prochain.

Le délai de dépôt de candidature à la présidentielle du 12 décembre au niveau de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) expire en effet ce samedi à minuit.

L’ANIE aura sept jours pour étudier les dossiers. Le premier postulant à déposer son dossier de candidature à la présidentielle a été Azzedine Mihoubi, secrétaire général par intérim du RND (Rassemblement national démocratique), et ex-ministre de la Culture sous Abdelaziz Bouteflika.

Ce matin, c’est l’ex-Premier ministre, Abdelmadjid Teboune, et Ali Zaghdoud, du parti le Rassemblement Algérien, qui ont aussi déposé leurs dossiers au niveau de l’ANIE sise au Palais des Nations au Club des pins à Alger qui, reçus par son président, lui ont présenté leurs lettres d’intention.

Ali Zeghdoud : une candidature à la présidentielle avec 51 000 formulaires vides !

Ali Zaghdoud a été le premier à le faire ce matin, présentant quelque 51 000 formulaires qui, selon la correspondance de la Radio chaine 3, se sont avérés, lors de leur vérification, vides et non signés, et sa candidature serait rejetée. 

Une vingtaine de candidats sont attendus ce samedi au siège de l’ANIE dont des chefs de partis à l’instar de Ali Benflis deTalaii el houryate, Abdelaziz Belaid ou encore Belkacem Sahli. Deux journalistes, Oussama Ouahid et Soleimane Bakhlili, mais aussi des candidats indépendants dont Ali Sekouri ou encore le président de l’Association NADA Mohamed Arar, sont également attendus pour déposer leurs dossiers.  

Le postulant à l’élection présidentielle, Habirat Abderrezak, a également déposé ce samedi son dossier de candidature, déclarant, lors d’un point de presse, avoir «réuni» toutes les conditions légales et se voulait «une réponse à l’appel de la patrie».

M. Habirat est le cinquième postulant à la candidature pour cette élection à avoir déposé son dossier après, respectivement, Azzedine Mihoubi, le président du Mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina, le président du parti du Rassemblement algérien (RA), Ali Zeghdoud et de l’ancien Premier ministre Abdelmadjid Tebboune.

Après avoir déposé son dossier de candidature, le président du parti Talaïe El Hourriyet et ancien chef du gouvernement de Bouteflika, Ali Benflis, a déclaré que «l’Algérie a hérité d’une situation politique et socioéconomique catastrophique instaurée par un régime politique corrompu deux décennies durant, d’où l’impératif d’un programme urgent qui définira les chantiers à caractère prioritaire, à soumettre prochainement au peuple algérien», a-t-il soutenu.

La prochaine présidentielle «est le chemin le plus court, le moins dangereux et le moins contraignant pour faire sortir le pays de la crise, dans les meilleurs délais et de manière définitive», a estimé Ali Benflis. APS

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
mustapha
mustapha
2 années plus tôt

LES RATS QUI ONT QUITE LE NAVIRE REVIENNENT EN RETOURNANT LEUR VESTE
LES ALGERIENS LES REJETTERONT A LA MER

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x