Connectez-vous avec nous

Société

Arrestations arbitraires : le système domine Gaïd Salah

Lahouari Addi

Publié

le

Le régime multiplie les arrestations de journalistes et de militants pour dissuader les patriotes de manifester.

C’est un signe que le régime a peur. C’est une fuite en avant. Sonnés par le caractère massif et pacifique des manifestations qui durent depuis plus de huit mois, le régime ne sait pas quoi faire.

Il arrête arbitrairement, kidnappe, prend des otages en pensant que le tsunami populaire s’arrêtera. A ce niveau, il n’y aucun dirigeant qui pense, qui réfléchit.

Le système s’est emballé comme des chevaux qui ont peur.

Les Algériens n’ont pas en face d’eux des dirigeants en chair et en os qui pensent, qui réfléchissent, qui élaborent des stratégies. ils ont ont devant eux un système qui a échappé au contrôle de ses acteurs.

C’est le système qui domine Gaïd Salah et qui lui insuffle sa peur. C’est le système qui a décidé d’une élection ubuesque et sur laquelle il va se fracasser.

Aujourd’hui deux entités se font face en Algérie: d’un côté un système inhumain qui ne pense pas, et de l’autre une marée humaine qui veut pacifier les rapports entre l’Etat et le citoyen.

Lahouari Addi

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x