Connectez-vous avec nous

Actu

Répression du sit-in des chrétiens à Tizi Ouzou

Publié

le

Que cherche au juste le pouvoir en remettant au devant de la scène la question des chrétiens et de la liberté de culte en plein hirak ? C’est la question que soulève cette fermeture des églises à Tizi Ouzou et la répression que subissent inutilement les chrétiens.

La répression s’est en effet abattue ce jeudi 17 octobre sur le les chrétiens qui ont observé un sit-in à Tizi Ouzou pour protester contre la fermeture des églises.

Selon des informations partagées sur les réseaux sociaux, au moins dix-sept (17) chrétiens ont été arrêté par la police lors de la répression de leur sit-in, pourtant pacifique. Voir vidéo ci-dessous.

Capture d’écran du sit-in des chrétiens de Tizi Ouzou jeudi 17 octobre.

Aussi, le responsable d’une église à At Ouassif, le pasteur Kamel Aït Haddad, aurait été arrêté lui aussi par la police, sans raison apparente, juste pour faire les frais d’une répression inutile.

Les responsables de l’église du Plein Évangile de Tizi Ouzou ont en effet été informés, la semaine dernière, par les services de sécurité de la fermeture de leur lieu de culte, une décision arbitraire relevant d’un fascisme d’État que rien ne peut justifier.

Les policiers sont passés à l’acte. Prenant les fidèles par les bras, les forces de l’ordre n’ont pas fait dans la dentelle pour évacuer les lieux, sans aucun respect à l’église.

Pour rappel, l’Eglise Protestante d’Algérie (EPA) a déjà exprimé sa vive inquiétude devant la vague de fermetures de ses lieux de culte à laquelle est confrontée.

Depuis l’année dernière, cinq lieux de culte chrétiens appartenant à des communautés dûment affilées à l’EPA, à savoir Ighram, Riquet (Akbou) et Aït Melikèche, dans la wilaya de Bejaia, ainsi que deux autres se trouvant à Boudjima, dans la wilaya de Tizi Ouzou, ont été mis sous scellés sous ordre des autorités locales (walis).

I. Farès

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

Populaires