Connectez-vous avec nous

Actu

Fermeture d’églises : le fascisme d’Etat à l’oeuvre

La Rédaction

Publié

le

Le pouvoir, versant dans le fascisme, a décidé de procéder d’autorité à la fermeture des églises en Algérie, bafouant ainsi la nécessaire liberté de culte.

La nouvelle de la fermeture des églises a fait le tour des réseaux sociaux, tout comme les images de ces policiers, bras armés du fascisme en vigueur, prenant les fidèles par les bras pour les jeter en dehors du lieu de culte.

L’Église protestante d’Algérie a en effet donné l’information sur les réseaux sociaux. Ainsi, les responsables de l’église du Plein Évangile de Tizi Ouzou ont été informés par les services de sécurité de la fermeture de leur lieu de culte, une décision arbitraire relevant d’un fascisme d’État que rien ne peut justifier.

Les policiers sont passés à l’acte comme le montrent ces images. Prenant les fidèles par les bras, les forces de l’ordre n’ont pas fait dans la dentelle pour évacuer les lieux, sans aucun respect à l’église.

D’aucuns ont fait le lien avec le contexte de révolution actuelle et des tentatives du pouvoir de faire dans la diversion et surtout dans la division.

Pourquoi cette fermeture des églises en ces temps de grande crise politique et de manifestations impressionnantes contre le système en place ?

Cette décision de fermer les églises serait-elle une dérobade pour détourner l’attention centrée sur la brutalité policière d’un fascisme d’État, incarné par un pouvoir militaro-civile contre les manifestants pacifiques ? Ou une concession à l’aile islamiste ? Tout est possible quand on sait que la junte militaire rue dans les brancards et cherche à tuer le mouvement de contestestation à tout prix.

Pour rappel, l’Eglise Protestante d’Algérie (EPA) a déjà exprimé sa vive inquiétude devant la vague de fermetures de ses lieux de culte à laquelle est confrontée.

Depuis l’année dernière, cinq lieux de culte chrétiens appartenant à des communautés dûment affilées à l’EPA, à savoir Ighram, Riquet (Akbou) et Aït Melikèche, dans la wilaya de Bejaia, ainsi que deux autres se trouvant à Boudjima, dans la wilaya de Tizi Ouzou, ont été mis sous scellés sous ordre des autorités locales (walis).

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x