Connectez-vous avec nous

Monde

Asim Umar, chef d’al-Qaïda dans le sous-continent indien éliminé

Publié

le

Le chef d’al-Qaïda dans le sous-continent indien, Asim Umar, a été tué dans une attaque des forces afghanes et américaines dans le sud de l’Afghanistan à la fin septembre, ont annoncé les services de renseignement afghans (NDS) mardi.

Le NDS a confirmé la mort d’Asim Umar, chef d’Al-Qaïda dans le sous-continent indien (Aqsi) dans un raid conjoint américano-afghan contre une base de talibans par un tweet. Le ministère de la Défense afghan avait fait état le 23 septembre d’un raid à Musa Qala (Sud) contre « un repaire utilisé par les talibans et des terroristes étrangers appartenant à al-Qaïda ».

Le raid visait un « groupe terroriste étranger impliqué dans la préparation d’attaques terroristes », et avait permis de détruire un entrepôt d’équipement destiné à ces attaques. Les autorités locales avaient affirmé que l’opération, incluant des frappes aériennes, avait aussi fait des pertes civiles en tuant des femmes et enfants se rendant à un mariage.

Le « coursier » d’Al-Zawahiri mort

D’après le NDS, le raid a tué un citoyen pakistanais et « six autres membres d’Aqsi », dont un dénommé Raihan, servant de courrier pour le chef d’Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri. La province du Helmand, où se trouve Musa Qala, est en grande partie contrôlée par les talibans. Aqsi est la branche d’al-Qaïda qui couvre son berceau historique de l’Afghanistan et du Pakistan, ainsi que l’Inde, le Bangladesh et la Birmanie.

Asim Umar était à la tête d’Aqsi depuis 2014, lorsque le successeur d’Oussama Ben Laden, l’Égyptien Ayman al-Zawahiri, avait dévoilé son existence. Asim Umar était réputé être basé au Pakistan, et serait né en Inde, selon le Trésor américain. RFI

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

A La Une

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

Tags

Populaires