Connectez-vous avec nous

Actu

33e marche des étudiants : déterminés malgré les arrestations !

Publié

le

Le pouvoir militaro-civil a montré sa face la plus brutale en ce mardi 8 octobre à Alger en réprimant sans ménagement des étudiants et des étudiantes pacifiques.

Scènes de chasse à l’homme à Alger. Les policiers ont traqué sans pitié les citoyens à Alger. La 33e marche des étudiants a été brutalement réprimée par les énormes renforts de police déployés dans la capitale.

Le peuple des étudiants est sorti encore ce mardi pour exiger le départ du système, la libération des détenus et l’annulation de la présidentielle. Mais le pouvoir militaire a décidé de passer à la voie répressive. A mâter les manifestants.

Les dés sont jetés. Gaïd Salah et ce qu’il compte comme soutiens sont décidés à en finir avec la contestation populaire. Quitte à utiliser les grands moyens. Désormais aux arrestations massives et enlèvement de figures de proue de la dissidence, le pouvoir est passé à la matraque. La violence. La brutalité la plus primaire pour empêcher le peuple de revendiquer sa liberté et son désir d’un nouveau pouvoir.

Des dizaines de personnes ont été arrêtés. Des traques impitoyables sont menées pour accentuer la terreur chez les manifestants. Des jeunes étudiantes ont été matraquées. Des vieillards sont embastillés sans pitié et traînés pour être embarqués dans les commissariats déjà remplis de voix dissidentes.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires