Connectez-vous avec nous

Actu

Affaire Tliba : Gaïd Salah panique-t-il ?

Publié

le

C’est une véritable bombe à fragmentation qu’a lâchée le député Baha Eddine Tliba par la voix de l’activiste Saïd Bensedira et ce, contre Gaïd Salah.

Suite aux accusations de Saïd Bensedira qui reprend des révélations que lui aurait confiées le député d’Annaba Baha Eddine Tliba, le chef d’état-major de l’armée Ahmed Gaïd Salah aurait exfiltré sa famille hors du pays.

Une partie de la famille du général octogénaire Gaïd Salah toujours en fonction aurait quitté le pays hier à bord d’un vol Annaba-Paris, selon le journaliste réfugié à Londres.

Si l’information venait à être vérifiée, cela voudrait dire que la panique s’est emparé du général-major Ahmed Gaïd Salah qui serait sur la sellette et manquerait désormais de confiance en ses affidés, suite aux menaces de Baha Eddine Tliba.

Il est clair que le vieux général a réussi la prouesse de mettre toute l’Algérie d’accord contre sa personne et contre son autoritarisme d’un autre âge.

Depuis une petite semaine, les internautes algériens font cirucler sur la toile une vidéo comminatoire contre Ahmed Gaïd Salah et ses enfants. Ces derniers seraient derrière de graves affaires qui auraient pu leur coûter dans un pays « normalement constitué » la démission sur le champ et l’ouverture d’une enquête.

Si l’on en croit Saïd Bensedira, activiste réfugié en Angleterre, Gaïd Salah et ses enfants auraient mis la main sur le foncier à Annaba et surtout auraient causé le décès de l’ancien wali d’Annaba, Mohamed-Mounib Sendid. Pas seulement, tout le monde connaît le canard boiteux appelé « Les Nouvelles de l’Edough » qui bénéficie de plusieurs pages de l’ANEP. A qui appartient donc ce journal ? A la famille du vice-ministre de la Défense

Il bénéficie de «cinq pages par jour pendant que des journaux à grand tirage en sont quasiment privés», accuse Saïd Bensedira.

Voilà qui devriat faire palir de jalousie le Soir d’Algérie par exemple qui est réduit à attendre un quart de page de publicité pour boucler son journal pourtant très consensuel avec le pouvoir depuis plusieurs mois.

L’information est en réalité connue de tout le monde. Ce journal comme certains autres bénéficient depuis plusieurs années des largesses de l’ANEP grâce à leurs entrées dans le premier cercle du pouvoir.

Baha Eddine Tliba qui a perdu son immunité parlementaire a disparu des radars depuis plusieurs jours. En homme du sérail et traînant surtout une réputation sulfureuse, Tliba n’entend pas tomber seul. Le député a même menacé de recourir aux tribunaux internationaux pour se défendre et faire juger Gaïd Salah.

Cependant, on est prié de croire sur parole le journaliste activiste Saïd Bensedira. Car toutes ses révélations souffrent du témoignage direct du premier concerné. On n’entend pas la voix du député accusateur et, pour le moment, aucun document ne vient étayer ces graves accusations.

Idir Farès

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x