Connectez-vous avec nous

Actu

Une élection comme en… 1948 ?

Publié

le

Le 04 avril 1948, l’administration coloniale décide d’organiser l’élection d’une Assemblée algérienne, sous le signe de la peur et du sang. En ce jour de vote, rien n’a été négligé.

Les avions volent en rase-motte au dessus des douars, les hélicoptères survolent les villes, des barrages de militaires quadrillent le pays, des gendarmes mobiles sillonnent les routes.

A Djelfa, le bureau de vote est confié à un commissaire de police. A Blida, Cherchell, Mostaganem, Khenchela et des dizaines d’autres villes, les urnes arrivent déjà pleines dans les bureaux de vote. A Ain El Hammam (Tizi-ouzou), on a tout simplement oublié de convoquer les électeurs. Mais à l’heure du dépouillement, le taux de participation était de 100% !

Le trucage est mal fait, ou plutôt fait avec tant de mépris pour les indigènes que dans certaines circonscriptions, le candidat des colons est élu avec 103% de voix !

Cette gigantesque opération de trucage a valu à son organisateur, le Gouverneur Général de l’Algérie Naegelen Marcel-Edmond, une triste célébrité mondiale encore en vigueur aujourd’hui.

Si le pouvoir veut imposer une parodie d’élection à la Naegelen, il se trompe. Qui juge légèrement, se trompe lourdement, dit un proverbe. Pathétique, dans ces discours et sa gestion de la crise, en voulant organiser une élection rejetée par tout un peuple, Gaid Salah porte la mégalomanie à l’apogée du ridicule.

Depuis 7 mois, il cherche à se forger une image de chef tout-puissant, omnipotent auquel le petit peuple doit obéir docilement. A défaut, il est devenu celui qui cristallise la colère de tout un peuple. On aurait cherché à fabriquer un fusible idéal, on ne se serait pas pris autrement. Un fusible qui risque de sauter avec l’échec attendu de son élection.

Abbes Hamadene

Lire également :

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x