Connectez-vous avec nous

Actu

Pas de présidentielle avant le départ du système, clament les étudiants

Publié

le

Grande mobilisation des étudiants pour ce 31e mardi de suite contre le système politico-militaire en place.

Des dizaines de milliers d’étudiants ont organisé des marches et des rassemblements, à travers le pays, pour dénoncer les violations des libertés, réclamer la libération des détenus d’opinion et réitérer leur rejet des élections avant le départ du système et des figures qui l’incarnent.

A Alger, les étudiants étaient nombreux à marcher, en empruntant leur traditionnel itinéraire, allant de la Place des Martyrs à la Grande Poste. Mais aujourd’hui, se fut « un mardi plutôt calme par rapport à la semaine dernière ou de nombreux étudiants ont été interpellés par les forces de l’ordre », signale Mohamed Lamine Aberkane, qui a couvert la marche des étudiants à Alger pour la radio Chaine3.

Les étudiants ont dénoncé le vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah qui veut imposer une élection présidentielle organisée par les mêmes hommes qui ont servi le système Bouteflika.

Et comme à l’accoutumée, de nombreux citoyens, de tout âges et de toutes conditions, ont pris part aux marches et aux rassemblements des étudiants.


Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

Populaires